PREMIERES LIGNES #6

FERRANTE2.jpg

On continue la saga de l’Amie Prodigieuse. On retrouve Linù et Lina qui grandissent peu à peu…

Au printemps 1966, Lila, dans un état de grande fébrilité, me confia une boite en métal contenant huit cahiers. Elle me dit qu’elle ne pouvait plus les garder chez elle car elle craignait que son mari ne les lise. J’emportai la boite sans faire de commentaires, tout juste quelques remarques ironiques sur la quantité de ficelle qu’elle avait utilisé pour la fermer. A cette époque nous étions en très mauvais termes, mais on aurait dit que j’étais la seule à le penser. Les rares fois où nous nous voyions, elle n’exprimait nulle gène, elle était affectueuse et pas une parole hostile ne lui échappait.

Moglug 
Les Livres de George
Nadège
• La Chambre rose et noire
songesdunewalkyrie
• Mon Univers fantasy
• La bibliothèque de Céline
• A la page des livres
Mokamilla
• Lectoplum
Vague Culturelle
Pousse de Gingko
• Colcoriane

Publicités

1 LIVRE, 1 CAFE – ALICE’S ADVENTURES IN WONDERLAND de Lewis Caroll

photo (1)

Comme je vous en ai parlé dans mon article PREMIERES LIGNES, je me suis attaquée à un classique de la littérature anglaise… Alice’s Adventures in Wonderland.

Je pense que nous connaissons tous l’histoire mais je vous met le résumé… au cas où !

Assise au bord de la rivière, Alice s’ennuyait un peu quand soudain, venu de nulle part, surgit un lapin blanc pressé de regagner son terrier. N’hésitant pas à le suivre, Alice pénètre dans un monde de prodiges et de menaces qui n’est autre que le royaume de l’enfance. Et voici le chat de Cheshire à l’étrange sourire, la terrible Reine de Coeur, le Chapelier fou et le Lièvre de Mars, la Fausse Tortue et le Valet-Poisson… Lire la suite

PREMIERES LIGNES #5

Cet été, je me suis lancée dans un classique. Alice aux pays des Merveilles. Comme j’ai passé une grande partie de l’été en Grande Bretagne, je décidais de le lire en anglais. Je savais que ce ne serait pas une mince affaire car la beauté de l’histoire est justement le grand nombre de jeu de mot qui rende le tout loufoque. Mais c’est aussi pour cela que le lire en français perd son sens !

Alors voici le début de ce classique: Lire la suite