A la poursuite de demain – Brad Bird

Voilà encore un film que je ne serais pas allée voir personnellement. J’ai vraiment l’impression de vous dire ça pour un film sur deux. Comme d’habitude, je suis allée le voir avec quelqu’un qui n’avait pas les mêmes goûts que moi en matière de film. Mais bon, je ne m’attendais pas non plus à passer un mauvais moment. Après tout, les films Disney ont déjà fait leurs preuves et je suis une fan de Pirates des Caraïbes.

Casey, une adolescente brillante et optimiste, douée d’une grande curiosité scientifique et Frank, un homme qui fut autrefois un jeune inventeur de génie avant de perdre ses illusions, s’embarquent pour une périlleuse mission. Leur but : découvrir les secrets d’un lieu mystérieux du nom de Tomorrowland, un endroit situé quelque part dans le temps et l’espace, qui ne semble exister que dans leur mémoire commune… Ce qu’ils y feront changera à jamais la face du monde… et leur propre destin !

Bon…pourquoi pas. Je n’étais pas convaincue par le nom « Tomorrowland » mais il parait que c’est le nom d’une attraction Disney… Bon, admettons. Mais en fait, j’ai vite déchanté. Dès le début j’ai trouvé les dialogues pourris, du genre dialogues à l’américaine, bien sucré, bien pensant, bien démago. Dès les premières minutes du film j’ai compris que ça n’allait pas être le genre de film que j’aime. Tout au long, ce manque de naturel dans les dialogues m’a gêné.

Du coup, j’ai tenté de me focaliser sur l’histoire et…QUE l’histoire. Sauf que là aussi…je suis passée à coté. J’aime l’idée de base, mais je l’ai trouvé mal menée. Le seul passage que j’ai apprécié, c’est celui qui se passe à Paris. C’est le seul moment où j’ai trouvé l’histoire vraiment intéressante et j’aurais préféré qu’on parte de là. La rencontre Tesla/Jules Vernes/Eiffel/Edisson, ça promettait du lourd !

J’ai détesté le personnage de Cassey que je trouve « trop trop trop », trop parfaite, trop jolie, trop sûre d’elle et j’en passe. Elle est LA fille Disney comme seule Disney sait en produire : ces filles lisses et sans défauts, pleines de bon sentiments. Et on a tous vu ce que ça donne entre Miley Cyrus et Britney Spears…

Spoiler : De plus, j’ai trouvé la morale du film assez douteuse : on nous explique pendant tout le début du film que le monde part en cacahouète, pollution, guerre, famine, maladie. BREF. On nous fait donc comprendre que la fin est proche et puis d’un seul coup… AH NON. On s’est trompé ! la fin n’est pas si proche ! AH bah ça va alors, on peut continuer joyeusement à polluer, à s’entretuer et à mourir de faim dans la joie et la bonne humeur !

Si quelqu’un a vu ce film, qu’il me dise si, lui aussi, a compris les choses de cette manière ?

Bref, pour moi, c’est la grosse déception. Vous, qu’en avez-vous pensé ?