littérature contemporaine, littérature italienne

Les jours de mon abandon – Elena Ferrante

download.jpegVoici ma nouvelle rencontre avec Elena Ferrante. Après l’ami prodigieuse, dur dur d’imaginer qu’il puisse y avoir autre chose dans la vie d’Elena Ferrante que Lenu et Lila. Comment se remet-on d’une telle saga quand on en est l’auteur ?

Mais voilà, j’avais acheté ce livre il y a désormais trois ans, juste avant mon retour en France et n’ayant plus rien à lire dans ma libraire ici en Angleterre, j’ai finis par mettre le nez dedans sans conviction.

Olga, trente-huit ans, un mari, deux enfants. Un bel appartement à Turin, une vie faite de certitudes conjugales et de petits rituels domestiques. Quinze ans de mariage. Puis, un après-midi d’avril, une phrase de son mari met en pièces cette existence sereine et transforme Olga en femme abandonnée. Une femme rompue. Lâchée, brisée. Una poverella, comme cette voisine de son enfance napolitaine dont elle croit encore entendre les pleurs la nuit. Frappée de stupeur, Olga ne comprend rien au prétendu  » vide de sens  » de l’homme qu’elle a suivi à Turin, et pour qui elle a abandonné l’écriture. L’homme avec qui elle voulait vieillir est devenu l’homme qui ne veut plus d’elle. Olga n’existe plus. Ou seulement dans sa lente déchéance, dans cette descente aux enfers où la terre semble se dérober sous ses pieds.

Lire la suite « Les jours de mon abandon – Elena Ferrante »

Publicités
Drame, littérature américaine, littérature contemporaine

Cassandra au mariage de Dorothy Baker

9781911547297.jpgCe livre m’a été conseillé dans la librairie où je vais désormais à Londres. Ma librairie préférée est maintenant trop loin de mon travail et même si celle où je vais est MAGNIFIQUE – regardez les photos LA – je ne peux plus demander conseils au super libraire que je connaissais. Ainsi j’ai du me fier aux conseils de cette nouvelle libraire et le premier livre que j’ai choisi est : Cassandra au mariage de Dorothy Baker.

Cassandra et Judith Edwards, soeurs jumelles identiques physiquement mais aux caractères très opposés, s’apprêtent à vivre une journée charnière dans leur relation fusionnelle : le jour du mariage de Judith. Après une année désespérante de solitude, Cassandra, étudiante de Berkeley brillante mais névrosée, revient auprès de sa famille pour cet événement qui la plonge dans une angoisse profonde. En voiture vers le ranch familial au pied des Sierras, elle pense à tous les subterfuges qu’elle pourrait mettre en œuvre pour saboter le mariage. 

Lire la suite « Cassandra au mariage de Dorothy Baker »

Crime/policier, littérature contemporaine, littérature française

La vérité sur l’affaire Harry Quebert – Joël Dicker

81ZzFn34kmLJ’ai lu ce livre en Novembre dernier et je suis donc un peu en retard pour vous en faire une critique, néanmoins, ce livre est sans aucun doute mon coup de coeur 2018. (Je n’ai pas énormement lu en 2018, il n’est donc pas très difficile d’être dans mon top 3.)

À New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975? Et comment écrit-on un roman à succès?

Lire la suite « La vérité sur l’affaire Harry Quebert – Joël Dicker »

Historique, littérature anglaise, littérature contemporaine, Un café en lisant

Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates – Mary Ann Shaffer et Annie Barrows

cercle

Voilà un livre qu’on m’avait conseillé il y a des années. Et, encore une fois, le film est paru et je me suis retrouvée à lire le livre au plus vite afin de pouvoir le film – que je n’ai d’ailleurs toujours pas vu.

Janvier 1946. Tandis que Londres se relève douloureusement de la guerre, Juliet, jeune écrivain, cherche un sujet pour son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un inconnu, natif de l’île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre un monde insoupçonné, délicieusement excentrique ; celui d’un club de lecture au nom étrange inventé pour tromper l’occupant allemand : le « Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates ». De lettre en lettre, Juliet découvre l’histoire d’une petite communauté débordante de charme, d’humour, d’humanité. Et puis vient le jour où, à son tour, elle se rend à Guernesey… 

Lire la suite « Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates – Mary Ann Shaffer et Annie Barrows »

littérature anglaise, littérature contemporaine, Un café en lisant

Sur la plage de Chesil – Ian McEwan

image3

Il en est passé du temps depuis la première fois que j’ai ouvert un livre de Ian McEwan à l’université (Expiation, j’avais été incapable de lire plus de 30 page…). Désormais je dévore ses livres. Pour moi, il est comme un Amélie Nothomb – en mieux, parce qu’avouons-le, elle est de plus en plus overrated – je suis toujours su d’aimer ses livres. Le sujet peut me plaire plus ou moins, mais je suis sûre de passer du bon temps. C’est noir, piquant et souvent assez fataliste. Et pourtant, il y a toujours une touche de douceur dans ses histoires. Quelque chose qui ne vous laisse pas insensible.

« Ils étaient jeunes, instruits, tous les deux vierges avant leur nuit de noces, et ils vivaient en des temps où parler de ses problèmes sexuels était manifestement impossible… » Le soir de leur mariage, Edward Mayhew et Florence Ponting se retrouvent enfin seuls dans la vieille auberge du Dorset où ils sont venus passer leur lune de miel. Mais en 1962, dans l’Angleterre d’avant la révolution sexuelle, on ne se débarrasse pas si facilement de ses inhibitions et du poids du passé. Les peurs et les espoirs du jeune historien et de la violoniste prometteuse transforment très vite leur nuit de noces en épreuve de vérité où rien ne se déroule selon le scénario prévu.

Lire la suite « Sur la plage de Chesil – Ian McEwan »