Classique, littérature américaine

Les quatre filles du Docteur March 1-2 – Louisa May Alcott

51EHX7RB5BL._SX312_BO1,204,203,200_Si vous êtes aussi fan que moi d’Emma Watson, vous savez sûrement qu’elle joue le rôle de Meg dans le film Les quatre filles du Docteur March qui sortira à la fin de l’année. C’est donc une bonne occasion pour se plonger dans ce classique de la littérature américaine.

Une année, avec ses joies et ses peines, de la vie de Meg, Jo, Beth et Amy March, quatre sœurs âgées de onze à seize ans. Leur père absent – la guerre de Sécession fait rage et il est aumônier dans l’armée nordiste -, elles aident leur mère à assumer les tâches quotidiennes. Ce qu’elles font avec leur caractère bien différent: Meg, la romantique, qui va éprouver les émois d’un premier amour; Jo, qui ne se départit jamais d’un humour à toute épreuve; la généreuse Beth; la blonde Amy, enfin, qui se laisse aller parfois à une certaine vanité… Lire la suite « Les quatre filles du Docteur March 1-2 – Louisa May Alcott »

Publicités
Drame, littérature américaine, littérature contemporaine

Cassandra au mariage de Dorothy Baker

9781911547297.jpgCe livre m’a été conseillé dans la librairie où je vais désormais à Londres. Ma librairie préférée est maintenant trop loin de mon travail et même si celle où je vais est MAGNIFIQUE – regardez les photos LA – je ne peux plus demander conseils au super libraire que je connaissais. Ainsi j’ai du me fier aux conseils de cette nouvelle libraire et le premier livre que j’ai choisi est : Cassandra au mariage de Dorothy Baker.

Cassandra et Judith Edwards, soeurs jumelles identiques physiquement mais aux caractères très opposés, s’apprêtent à vivre une journée charnière dans leur relation fusionnelle : le jour du mariage de Judith. Après une année désespérante de solitude, Cassandra, étudiante de Berkeley brillante mais névrosée, revient auprès de sa famille pour cet événement qui la plonge dans une angoisse profonde. En voiture vers le ranch familial au pied des Sierras, elle pense à tous les subterfuges qu’elle pourrait mettre en œuvre pour saboter le mariage. 

Lire la suite « Cassandra au mariage de Dorothy Baker »

Classique, littérature américaine, Un café en lisant

L’attrape-coeur – J.D.Salinger

attrape.jpgVoilà un livre duquel je n’attendais rien. Après avoir lu Sur la plage de Chesil, je voulais trouver un livre pour m’occuper sur les plages croates pendant les vacances. Je suis tombée sur ce livre au hasard et j’avoue que… je n’avais même pas compris que ce livre était le fameux livre de Salinger. En anglais, le titre est « The catcher in the Rye », et c’est tellement éloigné du titre français, que je n’avais pas fait le rapprochement. Ainsi, je l’ai lu sans aucune prétention.

Phénomène littéraire sans équivalent depuis les années 50, J. D. Salinger reste le plus mystérieux des écrivains contemporains, et son chef-d’oeuvre, « L’attrape-coeurs », roman de l’adolescence le plus lu du monde entier, est l’histoire d’une fugue, celle d’un garçon de la bourgeoisie new-yorkaise chassé de son collège trois jours avant Noël, qui n’ose pas rentrer chez lui et affronter ses parents. Trois jours de vagabondage et d’aventures cocasses, sordides ou émouvantes, d’incertitude et d’anxiété, à la recherche de soi-même et des autres. L’histoire éternelle d’un gosse perdu qui cherche des raisons de vivre dans un monde hostile et corrompu. 

Lire la suite « L’attrape-coeur – J.D.Salinger »

littérature américaine, littérature contemporaine, Non classé, Un café en lisant

Je m’appelle Lucy Barton – Elizabeth Strout

lucyy

Oh DEAR… That’s a book !

Je crois que j’ai tout simplement dévoré ce livre. Comme je vous l’ai déjà dis, j’ai ce problème en Angleterre d’être incapable de choisir un livre à la couverture. Rien ne me dit ou ne me déplait. Dans ces cas-là, il était d’autant plus important de trouver LE libraire qui vous comprend, qui vous conseille. Et c’est dans le Waterstone de Leadenhall Market que j’avais trouvé le mien. Hélas, j’ai déménagé mais le gentil libraire à la barbe de trois jours qui travaille là-bas m’a conseillé une série de livre que j’ai A-DO-RE. Ce livre était l’un de ceux-là.

J’avoue que je n’étais pas franchement convaincue… je sais pas, le résumé me semblait un peu gnangnan. Je me souviens avoir dit au libraire que si je n’aimais pas ce livre, il prenait le risque de ne plus jamais me revoir… Il a alors tamponné deux fois ma carte de fidélité à la place d’une seule fois en me disant « Aucun risque avec celui-là. »

Il avait raison.

Lire la suite « Je m’appelle Lucy Barton – Elizabeth Strout »

Drame, littérature américaine, Livres

Lignes de faille – Nancy Huston

lignes_de_failleD’abord, je remercie Valentine pour m’avoir offert ce livre. Je sais que cela aura été le résultat de recherches minutieuses !

Entre un jeune Californien du XXIe siècle et une fillette allemande des années 1940, rien de commun si ce n’est le sang. Pourtant, de l’arrière-grand-mère au petit garçon, chaque génération subit les séismes politiques ou intimes déclenchés par la génération précédente. Monstrueuses ou drôles, attachantes ou désespérées, les voix de Sol, Randall, Sadie et Kristina – des enfants de six ans dont chacun est le parent du précédent – racontent, au cours d’une marche à rebours vertigineuse, la violence du monde qui est le nôtre, de San Francisco à Munich, de Haïfa à Toronto et New York. Quel que soit le dieu vers lequel on se tourne, quelle que soit l’époque où l’on vit, l’homme a toujours le dernier mot, et avec lui la barbarie. C’est contre elle pourtant que s’élève ce roman éblouissant où, avec amour, avec rage, Nancy Huston célèbre la mémoire, la fidélité, la résistance et la musique comme alternatives au mensonge.

Donc, comme le dit plus ou moins le résumé, le livre est divisé en 4 parties: on commence par rencontrer Sol, 6 ans en Californie, puis son père quand il avait 6 ans, puis sa grande mère quand elle avait 6 ans pour finir avec Erra quand elle avait 6 ans en Allemagne pendant la seconde guerre mondiale.

Pour être honnête, au début, j’ai failli refermer ce livre sans l’avoir lu entièrement. Sol est incroyablement antipathique et irréel pour un enfant de 6 ans. Heureusement, on passe assez vite à l’histoire de son père et c’est finalement là que les choses commencent pour de vrai selon moi.

A partir de là, on se laisse porter par l’histoire, on passe d’une génération à l’autre et on voit comment la vie des parents a influencé la vie de leur enfant, voir de leurs petits enfants. 4 générations brisées par un épisode pendant la seconde guerre mondiale: Les Lebensborn dont je vous ai déjà parlé ICI. C’est un voyage autour du monde, c’est une intrusion dans différentes familles, ce sont des personnages qui vont fatalement vers leur destin et on ne peut rien faire pour les arrêter.

Je ne sais pas quoi penser de ce livre, j’ai beaucoup aimé les dernières histoires mais l’histoire de Sol m’a totalement gâche le tout. Cet enfant ressemble plus à un vieux pervers taré qu’autre chose. Il laisse un sale goût dans la bouche lors de la lecture et ce ne sont pas les 350 autres pages qui ont réussi à m’ôter cette mauvaise impression de la gorge. Surtout: je n’ai pas compris à quoi il servait. Je n’ai pas compris où voulait en venir l’auteur. Les trois autres: oui, on comprend bien comment on en arrive là, mais ce petit être dégoûtant, non. J’ai l’impression qu’il s’est perdu dans le mauvais scénario. Il ne sert à rien. Quel message a bien voulu faire passer Nancy Huston ? Je ne sais pas.

Je ne suis pas sûr de vous le recommander, ou alors commencer directement çà la page 131. je ne sais pas. Pour moi, c’est trois birdybooks…

L’avez vous lu ? Avez vous lu d’autre livre de cet auteur ? Qu’en avez vous pensé ?