Condé: le héros fourvoyé – Simone Bertiere

IMG_0810Quand on lit des biographies sur des personnages de la famille royale française , il faut parfois bien s’accrocher pour comprendre qui est qui et d’où viennent tous ces personnages. Parce que voyez vous, comme une idiote, je pensais que nos rois étaient tous les enfants du roi précédent … Que nenni ! C’est un vrai sac de nœuds généalogique ! Untel est toi parce que le précédent roi n’avait pas d’enfant, oui mais il est mort à son tour, c’est donc son frère qui devient roi, oui mais finalement le fils de son frère a un cousin qui … Puis sa femme fait… Et puis voilà…

Lire la suite

Publicités

Quadrilogie de Napoléon – Max Gallo

Je vais en Corse chaque année depuis plus de 10ans. J’aime tout de la Corse. La mer, la montagne, les champs, la viande, le nord et le sud. Bref, tout.
En Corse, il y a deux icônes: Pascal Paoli et Napoléon. Je n’ai jamais eu un grand intérêt pour Pascal Paoli (je ne l’avouerais jamais à un vrai corse, cela dit…) Cependant j’adore Napoléon, c’est donc tout naturellement que j’ai dévoré les 4 tomes de la biographie de Napoléon par Max Gallo. J’aime cet auteur dont j’ai déjà lu plusieurs livres et il ne me déçoit jamais !
Vous résumez la vie de Napoléon serait légèrement difficile. Il est né en 1769 à Ajaccio, et de simple Soldat il deviendra l’empereur des français mais aussi l’Empereur des Rois. Il finira sa vie sur la sombre île de Saint Hélène, trahis par tous. 
 
Mon avis:
Je suis une fanatique de cet homme, avoir tant fait en partant de rien ou presque…j’en arriverais presque à oublier sa folie conquérante. Max Gallo nous présente le personnage avec le plus de simplicité possible et c’est précisément ce qu’il fallait pour expliquer la vie d’un homme si compliqué.
Néanmoins le troisième tome est légèrement long… on va de guerre en guerre en guerre… en guerre… Le quatrième tome sauve le tout. Je l’ai lu sur les plages de Moriani, près de Bastia, face à l’île d’Elbe, et c’est simple, je me refusais à lire la fin. Je me refusais à penser que cet homme ait pu mourir de manière si pathétique et misérable.
Ce qui m’impressionnera toujours, c’est qu’un jeune homme sans un sou, ait pu monter si vite les échelons de la société. Max Gallo rend ce parcours encore plus effarant. Il nous fait entrer dans la tête de Napoléon, nous fait suivre ces pensées, son raisonnement, ses succès, ses erreurs… Son déclin.
Je vous conseille absolument ces livres !!

 

La gloire de mon père – Le château de ma mère – Marcel Pagnol

J’ai décidé que quitte à ne pas voir le soleil pointer le bout de son nez dans le ciel, j’allais l’inviter personnellement sur ma table de chevet. Pour cela j’ai dépensé la modique somme de 10€40 et je me suis envolée l’espace de quelques jours tout près de Marseille, dans la garrigue. Aujourd’hui, alors que j’entend la pluie couler sur ma fenêtre, j’écoute les cigales chanter dans ma tête. J’ai lu  La gloire de mon père et Le château de ma mère de Marcel Pagnol.
Le jeune Marcel Pagnol n’a que 9 ans quand ses parents, son oncle et sa tante décident de louer une maison aux Bellons. Commencent alors les plus belles vacances de sa vie, au coté de Lili, son ami pour la vie, qu’il n’oubliera jamais. 
Mon avis: 
Quelle jeunesse !Tant de bonne humeur qui ressort d’un si petit livre !Après les  livres, je me suis intéressée un peu à la vie de Marcel Pagnol… Et j’ai décidé de l’oublier aussitôt. Je ne suis pas sûre d’être d’accord avec les mœurs de l’auteur dans sa vie d’adulte. Cependant les livres sont vraiment touchants. On entend l’accent marseillais chanter à travers les pages.
Lili ?quel amour !Lili, c’est mon Boris à moi. Alors que Marcel court à la chasse à la bartavelle avec Lili, moi, au même age, je courais sur les plages corses près de Boris qui enfilait déjà son masque pour la chasse aux poulpes. Mon Boris à moi, il n’est pas mort à la guerre heureusement. Le soleil qu’a vu le jeune Pagnol, je l’ai vu de l’autre côté de la méditerranée  C’est toujours beau de parler des amis d’enfance mais Marcel Pagnol le fait une tendresse si sincère qu’il est impossible de ne pas aimer ces deux livres qui sentent la lavande.