Londres #3 – loopings émotionnels

img_1856Comme je le disais dans l’article précédent, j’ai été appelé pour un entretien. En réalité, ça ne s’est pas exactement passé comme ça. En Angleterre, il faut souvent passer par des agences pour les offres d’emploi, le soucis, c’est que le nom de l’entreprise n’est pas mentionné, alors c’est un coup de poker. Ainsi, j’ai d’abord été appelé par une dénommée Jenny qui voulait avoir plus d’information à mon sujet. Puis, elle m’a révélé le nom exacte de l’entreprise et la description exacte de l’emploi et là… ça a été le coup de foudre. Une entreprise dans le secteur de la mode qui cherchait un français pour son marketing. Tout ce que j’aime était réuni dans une annonce.

Finalement, c’est un autre employé de l’agence, James, qui m’a appelé pour me dire que j’avais été invité à un entretien.

Franchement, cet homme a été incroyable avec moi. Il m’a suivi tout le long du recrutement. Tout d’abord, il m’a appelé un jour avant afin de me briefer sur ce que les managers du groupe souhaitaient réellement entendre de ma part. Puis il m’a appelé 30 min avant l’entretien pour me souhaiter bonne chance, puis une dernière fois après l’entretien pour savoir comment cela s’était passé.

L’entretien s’est tenu dans les bureaux de la boîte et là… je suis tombée amoureuse. Des fringues de partout, un bar au milieu de la salle, mais surtout, des employées pas du tout sur leur 31, des gens normaux, très souriants, tous plus gentils les uns que les autres. J’avais peur de tomber dans un endroit avec des filles grandes, blondes et parfaites.

Puis j’ai passé l’entretien avec deux managers. J’étais sûre d’avoir dit des bêtises. J’étais totalement démotivée. mais à peine une heure et demie après… James m’a rappelé pour me dire que… Ca c’était très bien passé ! Que le vendredi suivant, je recevrais un test via mail, je n’aurais qu’à répondre aux questions et le renvoyer et j’aurais une réponse très très vite.

J’étais aux anges: deuxième entretien du job que je veux, j’allais vivre dans un appart tout beau tout neuf dans à peine 4 jours, Londres m’ouvrait les bras !

Oui mais… Le lendemain même, je recevais un charmant e-mail de l’agence immobilière pour me dire que « suite à un dysfonctionnement »… il n’y avait pas d’électricité dans mon appartement et qu’il ne serait pas prêt pour le lundi suivant comme cela été prévu, mais heureusement, je vivais chez une amie, donc pas de problème !

… J’ai poussé une gueulante et j’ai reçu un second e-mail peu de temps plus tard pour me dire que l’agence me faisait « la courtoisie » de me donner une chambre de substitution le temps que le problème soit réglé.

C’est comme ça que j’ai finis dans une chambre de la taille d’une armoire, 2cm de poussière de partout, une baignoire noire de crasse et 3 colocataires qui mettaient un bordel monstre.

Publicités

3 réflexions sur “Londres #3 – loopings émotionnels

  1. Oh mais tu quittes Milan du coup ? desolée, je n’ai pas trop suivi ces derniers temps. En tous cas, j’espère que tout va bien se passer pour toi dans cette nouvelle entreprise et que tu pourras rapidement intégrer ton Appartement 🙂

    J'aime

Une petite pensée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s