Mémoire de jeunesse – James Kent

mémoire.jpg

Depuis que j’ai Netflix, au lieu de regarder plus de film, j’en regarde moins et peut être même de manière moins efficiente. Je regarde la télé en cuisinant; j’écoute à peine les dialogues, ce genre de chose…

Alors quand un film me prend, je peux officiellement dire que je l’ai adoré.

C’est le cas de ce film magnifique sur la vie de Vera Brittain.

Printemps 1914. Jeune femme féministe à l’esprit frondeur, Vera Brittain est résolue à passer les examens d’admission à Oxford, malgré l’hostilité de ses parents particulièrement conservateurs. Décidée à devenir écrivain, elle est encouragée et soutenue par son frère et sa bande d’amis – et notamment par le brillant Roland Leighton dont elle s’éprend. Mais les rêves de Vera se brisent au moment où l’Angleterre entre en guerre et où tous les jeunes hommes s’engagent dans l’armée. Elle renonce alors à écrire pour devenir infirmière. Tandis que la jeune femme se rapproche de plus en plus du front, elle assiste avec désespoir à l’effondrement de son monde.

b973876c88ef0205ca2d4a8561bf6a89

J’ai commencé le film en cuisinant et puis j’ai vu le joli visage de l’actrice Alicia Vikander que j’avais déjà vu dans The Danish Girl que j’avais beaucoup aimé.

Puis je me suis laissée prendre par la poésie des images. Dès le départ, James Kent sait nous prendre à force de campagnes anglaise; de jolis bâtiments et pendant une partie du film j’ai vraiment cru être tombée sur une romance anglaise sur fond de féminisme. Le choc est donc d’autant plus violent quand on comprend que l’histoire tourne au vinaigre. A travers l’autobiograhie de Vera, le réalisateur a su redonner vie à cette jeunesse perdue.

tes2screen-shot-2015-01-14-at-12_45

C’est tout d’abord un film historique, le testament d’une génération comme l’indique son titre anglais. On y voit peu de sang, peu de coups, et c’est pourtant un film difficile qui vous fera sortir vos Kleenex. Le féminisme est sans aucun doute au cœur de ce film. Au centre d’un monde d’homme, ce personnage tentera de se faire une place tout au long de sa vie et refusera sa « simple » position de femme dans une Europe en guerre. Mais c’est surtout une histoire de liens, d’amitié, fraternel et d’amour que ce film met en scène et comment des destins ont été torturé par l’histoire.

21.jpg

C’est une mise en scène somme toute classique qu’on nous sert là, mais les jeux de lumières et le scénario suffisent bien amplement à nous prendre par les sentiments.

Tout ceux qui l’ont vu auront sûrement reconnu le jeune Kit Harington mais je trouve qu’il fait bien pâle figure face à Alicia Vikander qui est incroyablement juste. C’est le troisième film où je la vois et c’est la deuxième fois que j’adore la fraicheur de cette actrice qui m’étonne toujours autant avec son petit corps menu et la profondeur de son regard. Je pense vraiment la garder  à l’oeil et j’espère qu’elle ira loin.

7.jpg

Ce film m’a énormément fait penser au livre Les croix de Bois de Roland Dorgeles. Ce sont deux portes paroles d’une même génération. Ce film m’a vraiment donné envie de lire les livres de Vera Brittain et je pense que ce sera mon dada de l’hiver !

Publicités

3 réflexions sur “Mémoire de jeunesse – James Kent

  1. Oh, il a l’air vraiment bien ce film. J’avais découvert Alicia Vikander dans The Affair que j’avais bien aimé et son interprétation dans The Danish Girl m’avait époustouflé. En revanche, je n’aime trop Kit Harrington, il m’énerve avec son air de chien battu…

    J'aime

  2. Je note, ça a l’air génial !
    Surtout que je fais absolument comme toi en ce moment : je me refais toutes les saisons de Grey’s Anatomy depuis un mois en mode binge-watching, en prenant ma douche (oui oui), faisant la vaisselle ou cuisinant… Ca changerait de regarder un film !

    J'aime

Une petite pensée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s