PREMIERES LIGNES #6

FERRANTE2.jpg

On continue la saga de l’Amie Prodigieuse. On retrouve Linù et Lina qui grandissent peu à peu…

Au printemps 1966, Lila, dans un état de grande fébrilité, me confia une boite en métal contenant huit cahiers. Elle me dit qu’elle ne pouvait plus les garder chez elle car elle craignait que son mari ne les lise. J’emportai la boite sans faire de commentaires, tout juste quelques remarques ironiques sur la quantité de ficelle qu’elle avait utilisé pour la fermer. A cette époque nous étions en très mauvais termes, mais on aurait dit que j’étais la seule à le penser. Les rares fois où nous nous voyions, elle n’exprimait nulle gène, elle était affectueuse et pas une parole hostile ne lui échappait.

Moglug 
Les Livres de George
Nadège
• La Chambre rose et noire
songesdunewalkyrie
• Mon Univers fantasy
• La bibliothèque de Céline
• A la page des livres
Mokamilla
• Lectoplum
Vague Culturelle
Pousse de Gingko
• Colcoriane

Publicités

13 réflexions sur “PREMIERES LIGNES #6

Une petite pensée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s