Oh My god ! de Tanya Wexler – La naissance d’un SexToy… ;)

Envie légèreté ? Ce film est fait pour vous !

Dans l’Angleterre Victorienne, Mortimer Granville, jeune et séduisant médecin entre au service du Dr. Dalrymple, spécialiste de l’hystérie féminine. Le traitement préconisé est simple mais d’une redoutable efficacité : donner du plaisir pour soulager les troubles ! Le docteur Mortimer y met toute sa ferveur mais bientôt une vilaine crampe à la main l’empêche de pratiquer… Avec la complicité de son meilleur ami, un passionné de nouvelles technologies, il met au point un objet révolutionnaire : le premier vibromasseur…

Il est très facile de parler de masturbation quand il s’agit des hommes… on en parle beaucoup moins au féminin. Tanya Waxler affronte donc un tabou qui survit encore à notre génération avec ce film. Il y avait pourtant pas mal de risque avec ce film, comment aborder le sujet ? Avec un coté proprement féministe ? d’un point de vue scientifique ?

lCpz6JYB4ZqvHnkobrQrLJSFW1P

Non, Tanya a décidé de le prendre avec humour et candeur et ça marche plutôt pour ce qui est de moi.

Mortimer Granville – qui n’est autre que le charmant Hugh Dancy – entre dans un cabinet de médecine un peu spécial… Le Docteur Dalrymple pense pouvoir guérir des femmes de l’hystérie avec… un orgasme, qu’il provoque avec un certain doigté… Quand Mortimer devient son assistant, son poignet ne résiste pas à tel un tel traitement et arrive ce qui doit arriver: une crampe. Ainsi, selon le film, le vibromasseur est créé non pas pour résoudre un problème féminin mais bien…masculin. Mais ce serait pinailler que de s’arrêter sur ce point. Néanmoins, j’avoue m’être demandé pendant tout le film si de tels cabinets pouvaient avoir existé ?

Hysteria2

Je pense que ce film n’a rien d’un Totem féminin mais vous permettra de passer un bon dimanche après midi devant votre téléviseur. Le duo Dancy/Gyllenhaal fonctionne parfaitement et l’humour british viendra à bout de vos quelques doutes. Les personnages se retrouvent dans les pires positions et le sexe féminin est mis en avant sans aucune gène, et ça fait du bien !

hysteria (1)

Hélas, la réalisatrice ne va pas au bout de son travail pour faire de ce film l’un de ceux mémorable qu’on regarde pour combattre une cause: Le personnage de Charlotte, emblème du féminisme, n’est pas assez poussé et son parti politique ne sert qu’au rire et non pas l’inverse. Le contexte historique est mis de coté pour laisser passer une histoire d’amour un peu mielleuse.

Alors Oui ou Non ? Je pense que c’est un Oui si vous cherchez du divertissement mais un grand Non si vous cherchez un film féministe.

Publicités

5 réflexions sur “Oh My god ! de Tanya Wexler – La naissance d’un SexToy… ;)

  1. Je ne sais pas si de tels cabinets ont existé. En revanche, les médecins qui « doigtaient » leurs patientes pour qu’elles aient un orgasme, afin de combattre l’hystérie, ont bel et bien existé. Une époque assez particulière ^^’

    J'aime

Une petite pensée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s