Penny Dreadful – Une série ambitieuse

Netflix est arrivé sur le territoire italien depuis Octobre et dès que j’ai pu, j’ai repris mon abonnement que j’avais déjà en France. Je vous ai toujours dis que je n’étais pas très série, je trouve ça trop long, trop lent et souvent, pour moi, le jus ne prend pas. Néanmoins, depuis quelque temps, j’ai un ras le bol de la télé, je me refuse de regarder les informations et de crouler sous les images de morts. C’est comme ça, qu’un soir, avec mon copain on a décidé de se mettre un episode de Penny Dreadful pendant le diner. J’avais choisi cette série en grande partie pour la presence d’Eva Green que j’adore.

De plus, Gaelle en avait déjà parlé sur le blog  ICI .

Dans le Londres de l’époque Victorienne, Vanessa Ives, une jeune femme puissante aux pouvoirs hypnotiques, allie ses forces à celles d’Ethan, un garçon rebelle et violent aux allures de cowboy, et de Sir Malcolm, un vieil homme riche aux ressources inépuisables. Ensemble, ils combattent un ennemi inconnu, presque invisible, qui ne semble pas humain et qui massacre la population…

Episode 105
Eva Green au meilleur de sa forme !

Pendant les première 20min, avec mon copain, on a pensé “c’est quoi cte m***** ?”… ca sentait la série qui surfe sur le succès de Twilight, c’était du Charmed amélioré… bref. Mais bon, on a continué à regarder et finalement…. On s’est enfilé les 4 premiers épisodes et je n’ai pas fais la vaisselle pour ne pas manquer une miette.

Penny Dreadful est le nom donné à des histoires d’horreur qui était vendu 1 penny en Angleterre. Ca donne le ton à l’histoire.

PennyDreaful_1.jpg

La jeune Vanessa accompagnée de Sir Malcom et Ethan partent à la recherche de Mina dont on ne comprend pas bien le rôle avant quelques épisodes donc…je vous ne le révélerais pas. Tout ce qu’on sait c’est que la pauvre Mina s’est fait capturer par un ennemi maléfique. Toute la série met en scène des personnages de la culture littéraire victorienne comme Dorian Gray ou Frankenstein. On y retrouve aussi tous les classiques des histoires d’horreur: vampires, loups garous, mort vivant et j’en passe. Finalement, la force de cette série se trouve en grande partie dans le charisme de ses personnages et l’évolution de leur manière d’être tout au long des deux premières saisons. On en profite aussi pour faire un tour dans la Londres victorienne.

Penny Dreadful c’est aussi un casting de folie, dont la jeune et jolie Eva Green que j’adore, avec ce grand regard si expressif, le beau et sexy Josh Hartnett (Pearl Harbor), et le charismatique Timoty Dalton (James Bond), bref un casting digne d’un chef d’œuvre d’Hollywood !

Et la cerise sur le gâteau: cette série a été peaufiner avec soin. Les costumes sont superbes, les lumières aussi, chaque personnage a un style bien particulier – je voudrais en profiter pour lancer une pétition pour couper les cheveux de Dorian Gray, c’est deux petites mèches sur le coté c’est vraiment pas sexy….

penny-dreadful-dorian-gray-vanessa-ives
franchement… c’est quoi ces cheveux ?!

Nous avons dévoré les 2 saisons et quand nous avons compris que la saison 3 n’avait même pas encore était achevé nous sommes restés dans un état de manque avancé.

Episode 106
Le chateau de Dorian Gray

penny-dreadful (1)

Publicités

19 réflexions sur “Penny Dreadful – Une série ambitieuse

  1. Je suis complètement fan de la série ! j’avais un peu d’appréhension face à l’environnement assez sombre mais finalement, les acteurs ont eu raison de mes réserves. J’ai hâte de voir la prochaine saison 🙂

    J'aime

    1. Oui moi aussi au début j’ai eu un peur de l’univers trop sombre. Pour un film c’est bien mais une série sur plusieurs épisodes…ça pouvait devenir redondant. Mais les personnages sont si charismatiques que ça passe vraiment très bien !

      Aimé par 1 personne

  2. Penny Dreadful. Une série riche, intéressante et complète. Malheureusement, je trouve toujours un peu dommage cette espèce d’utilisation mixée de grands romans qui, justement, ne sont pas des pennies dreadfuls : au moins cinq : « Dracula » de Stoker, absolument transgressé ; « Frankenstein ou le Prométhée moderne » de Shelley, plus ou moins respecté ; « Allan Quatermain » de Henry Ridder Haggard, transposé en sir Malcolm Murray ; « Les Misérables » de Victor Hugo, dans l’inspecteur intraitable qui rappelle Javert ; et enfin »Le portrait de Dorian Gray » de Wilde, qui n’a à peu près rien à voir avec le personnage décrit par le célèbre dandy). Une vague transposition de la « Ligue des gentlemans extraordinaires »? De même pour les reprises de personnages historiques : l’égyptologue qui finalement en sait bien plus sur la sorcellerie que sur l’Égypte (croisement entre sir J. Gardner Wilkinson et Margaret A. Murray?).
    Certes, la série a de gros moyens et un casting relativement incroyable. Cependant, je trouve la scénarisation assez décevante : l’intrigue principale ne développe pas grand chose de nouveau. La chasse aux créatures de la nuit semble même plutôt secondaire. Secondaire aussi l’apparition de Dorian Gray, complètement inutile tout au long de la série. Secondaire encore l’histoire du déménagement dans une cabane dans les landes. Finalement, l’histoire principale, celle de Vanessa Ives et de son combat contre le démon, n’avance presque pas.

    Mais il faut reconnaître que la série a un certain nombre de qualités : pris indépendamment, certains épisodes sont de pures perles ; la photographie est très poussée ; les acteurs sont tous très bons ; et le générique en lui-même mériterait une analyse bien plus poussée : qui est symbolisés pas quels éléments, à quels moments sont-il repris, comment interragissent-ils les uns avec les autres.

    J'aime

    1. Comme je l’ai dis j’adore cette série mais comme toi je trouve que certain personnage ont perdu du charisme du roman initial comme Dorian Gray qui ne se retrouve être qu’un pale aristocrate qui aime se faire voir de tous. Perso j’ai préféré la saison 2 à la saison 1 mais je me demande bien où ils vont nous mener avec la saison 3

      J'aime

Une petite pensée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s