La Vague – Dennis Gansel

Il est rare que je vois deux fois un film, il est encore plus rare que je critique sur ce blog un film que je vois pour la seconde fois. C’est pourtant le cas de ce film, Die Welle, que j’ai vu pour la première fois avec ma classe d’allemand au lycée.

En Allemagne, aujourd’hui. Dans le cadre d’un atelier, un professeur de lycée propose à ses élèves une expérience visant à leur expliquer le fonctionnement d’un régime totalitaire. Commence alors un jeu de rôle grandeur nature, dont les conséquences vont s’avérer tragiques.

val2

Le résumé d’Allociné est un peu expéditif mais en gros, c’est ça. Reiner; un jeune enseignant décide de montrer à ses élèves comment marche un régime totalitaire en en reconstituant un. Le seul problème, c’est que les élèves se prennent au jeu et finalement, … aiment ça.

Personnellement, je suis tout de suite rentrée dans l’histoire. On a un grand panel de personnages et chacun a sa raison de se sentir mal dans sa peau et seul malgré les apparences. Finalement, chacun a sa faiblesse et ce groupe qui se crée dans un contexte rassurant et familier comme le lycée leur procure un certain réconfort. Dans le groupe, ils trouvent une force qu’ils n’avaient pas auparavant. Mais très vite, on voit le projet déraper, glisser vers quelque chose de plus froid, plus inconstant… Le groupe finit par trouver sa force dans le rejet des autres et la violence.

C’est donc déjà un sacré scénario qu’on a là et c’est encore mieux quand on sait que le tout est basé sur une histoire vraie: L’expérience de La troisième Vague, menée en Californie par le professeur Ron Jones.

L’une des forces du film vient du fait que nous-meme, nous laissons prendre au jeu et aimerions participer à ce groupe, soudé, fort dans l’adversité, meme quand le prjet dérape, on ose se dire « oui mais bon, c’est une exception ! ».

Au delà d’une histoire prenante, pleine de personnages à qui on peut s’identifier, ce film est une vrai leçon de vie: les erreurs du passé peuvent se répéter. Je pense que c’est d’autant plus fascinant de voir cela vu le contexte actuel de l’Europe. Certaines images que nous servent les médias font froids dans le dos: des trains de migrants détournés vers des camps, des murs aux frontières et j’en passe. Je pense que c’est le film idéal à voir en ce moment, afin de remettre les pieds sur terre l’espace d’une heure et quarante minute.

03 14

Publicités

10 réflexions sur “La Vague – Dennis Gansel

  1. Je l’avais vu et j’ai bien aimé, je le trouve très intéressant !
    J’ai aussi lu le livre donc le film est tiré. Le livre est très bien aussi quoique différent sur certains points.
    Très bon article 🙂

    J'aime

  2. Un petit chez d’œuvre ce film !
    J’avais suivie, un peu contre ma volonté, une amie fan du livre au moment de la sortie de ce film. J’étais ressortie de la salle positivement étonnée ! L’ensemble du film, que ce soit le scénario, la photographie ou le montage était réellement percutant.
    J’ai lu dans la foulée le livre qui est relativement similaire dans l’histoire sauf qu’il ne se passe pas à la même époque. Avoir lu et vu les 2 œuvres renforce pleinement l’une des morales « l’histoire peut se répéter à tout moment »…

    Aimé par 1 personne

Une petite pensée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s