Un pays à l'aube – Dennis Lehane

lehane-4Après avoir vu Gone Baby Gone, j’ai eu envie de lire un livre de Dennis Lehane et je me suis décidé pour Un pays à L’aube:

L’Amérique se remet difficilement de la Première Guerre mondiale. De retour d’Europe, les soldats entendent retrouver leurs emplois, souvent occupés par des Noirs en leur absence. Mais l’économie est ébranlée et la vie devient de plus en plus difficile pour les classes populaires. Sur ce terreau fleurissent les luttes syndicales et prospèrent les groupes anarchistes et bolcheviques, ainsi que les premiers mouvements de la défense de la cause noire.
En 1918, Luther Laurence, jeune ouvrier noir de l’Ohio, et amené par un étonnant concours de circonstances à disputer une partie de base-ball face à Babe Ruth, étoile montante de ce sport. Une expérience amère qu’il n’oubliera jamais.
Au même moment, l’agent Danny Coughlin, fils aîné d’un légendaire capitaine irlandais de la police de Boston, est chargé d’une mission spéciale par son parrain, le retors lieutenant McKenna : infiltrer les milieux syndicaux et anarchistes.
A priori, Luther et Danny n’ont rien en commun. Le destin va pourtant les réunir à Boston en 1919, l’année de tous les dangers.

En France, on a tendance à oublier comment on en est arrivé là. Que tous ses droits qu’on considère naturel aujourd’hui, des gens ce sont battu pour eux dans le passé. Ce livre est un bon moyen de le rappeler. C’est tout d’abord une peinture de l’Amérique d’après guerre et de la condition des irlandais et des noirs.

Danny et Luther sont des personnages attachants. Tout au long, nous suivons Danny pendant ces 73h de travail par semaine, nous dormons avec lui dans les chambres miteuses du poste de Police et nous le voyons se débattre pour être considéré finalement comme un homme digne de respect. De l’autre coté, nous écoutons Luther qui n’a qu’un réel défaut: être noir en 1919. Cela lui donne seulement le droit de travailler et de se taire.

Dans ce livre on fait aussi la rencontre de personnage haut en couleur, comme Nora, une immigrée irlandaise, Babe, un joueur de baseball ou McKenna, un inspecteur de police aux moeurs douteuses.

C’est un livre qui prend aux tripes. Au départ, on se demande pourquoi 750 pages ? c’est bien long ! Mais on ne les voit pas passé. Il faut bien 750 pages pour décrire la Boston Police Strike de 1919, un fait ayant réellement existé et qui aura été la base des réglementations sociales mises en place pour la Police de Boston.

Le tout est raconté grâce à la fine plume de Dennis Lehane qui sait relâcher la pression quand il le faut, il vous laisse respirer, pour appuyer encore pus fort dans les pages qui suivent. C’est un auteur incroyable et j’espère pouvoir lire Live by Night, la suite de ce livre.

Avez vous déjà lu des livres de Dennis Lehane ? Qu’en avez vous pensé ? Des livres à me conseiller  ?

5birdybook

Publicités

Une réflexion sur “Un pays à l'aube – Dennis Lehane

Une petite pensée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s