Nowhere Boy – Sam Taylor-Johnson

Il y a des films, que je peux voir et revoir et que j’adore toujours autant. C’est le cas de Nowhere Boy de Sam Taylor-Johnson.

John Lennon a grandi dans une famille pleine de secrets. Elevé par sa tante Mimi, il retrouve à l’adolescence sa mère, Julia. Arrivé en âge de comprendre le mystère qui a déchiré ces deux sœurs. Mais sa mère a légué à John un don précieux : la musique. Un jeune homme tourmenté trouve enfin sa voie.

En été, la plupart des gens prennent le temps de faire ce qu’ils ne font pas le reste de l’année: lire. Moi au contraire, je lis toute l’année, alors vacances, je lis très peu. Au contraire, je suis très film. De plus, je vous l’ai déjà dis, mais dans ma famille, on adore les Beatles. Mon père m’a passé sa passion quand j’étais toute petite et on est resté très accroché à ce groupe. Vu qu’en ce moment, à Lyon, le temps est maussade, on en a profité pour regarder Nowhere Boy de Sam Taylor Johnson.

Le film reprend la jeunesse de John Lennon: cette période de sa vie où il était John avant d’être Lennon. Je pense que vu la vie qu’il a vécu, il n’y a pas eu besoin de beaucoup romancé le scénario pour faire qu’on y accroche. Ce garçon a toute sa vie était rejeté puis disputé à tour de rôle. On voit naître son amitié avec Paul McCartney et le début du groupe légendaire.

Le tout est mis en scène par Sam Taylor-Johnson qui sait jouer du vent et de la mère de Liverpool. La mise en scène est assez classique, mais ça marche parfaitement. C’est tonique et so British.

Mais celui qui m’a profondément ému dans ce film, c’est l’acteur principal, avec son regard incroyable. Là, je crois qu’on peut tous soulever un point: John Lennon n’était pas si beau. On est bien d’accord. Néanmoins, j’adore son jeu, son regard, sa manière un peu gauche de jouer les adolescents… alors je suis allée chercher son nom sur internet et… LA: Aaron Taylor-Johnson. Ce qui me donne deux raisons de m’étonner:

  1. C’est le même Aaron Taylor-Johnson de Anna Karenine ! Celui-là même que je n’avais pas aimé ! il est vraiment mieux en brun, et il est vraiment mieux en anglais qu’en russe. Mais surtout, je l’avais trouvé mais tellement nul dans le film de Joe Wright que ça m’a étonné que ça puisse être le même.
  2. …le nom de famille ne vous aura pas échappé: le jeune Aaron de 25ans s’est marié deux ans après ce film avec la réalisatrice de 48ans. … Voilà, encore un qui nous échappe les filles !

Mais dans ce film, il y a aussi Krystin Scott Thomas que j’adore et qui sait vraiment tout jouer. Elle incarne parfaitement la vieille anglaise froide et distante.

On ajoute à ça une Bande son géniale, de beaux paysages et une belle amitié, et on a le film parfait des dimanches pluvieux.

Je n’en dis pas plus, regardez le, je vous assure un moment sympathique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

17 réflexions sur “Nowhere Boy – Sam Taylor-Johnson

  1. Je ne l’ai pas vu, et je me dois de le faire. Surtout suite à cette chronique.
    Par contre, nos avis sont différents… même si je ne savais pas qui était ce gars au départ; le blond d’Anna Karenine (film que j’ai adoré au passage), je l’ai beaucoup aimé – en russe, en blond (même s’il est mieux en brun), et son jeu. 😀

    Aimé par 1 personne

Une petite pensée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s