L'étrange histoire de Benjamen Button – Francis Scott Fitzgerald

benjamin button

D’habitude, je ne lis jamais un livre dont j’ai déjà vu le film. Ça m’ennuie. Mais quand je suis tombée sur le petit livre à 2€ de l’incroyable histoire de Benjamen Button j’ai été assez étonnée. Comment les réalisateurs ont ils réussi à retranscrire 100 petites pages en un film d’environ deux heures ?!

Jamais Roger Button n’aurait pensé que la seule évocation de son nom puisse, un jour, faire trembler d’effroi un hôpital voire une ville tout entière… Et pourtant… En ce matin de septembre 1860 M. Button, n’en croit pas ses yeux. En pleine maternité, se dresse dans le berceau de son nouveau né tant attendu, un homme de 70 ans à la barbe vénérable ! Et il s’agit bien de son fils ! Après cette entrée en fanfare dans la vie, Benjamin Button ne pouvait mener une existence comme les autres : né vieillard, il va vieillir jeune, à rebours des autres, de la nature, des ans. Il va voir ses parents se voûter, s’éteindre, sa jeune femme s’empâter et décliner tandis qu’il va retrouver peu à peu santé, vigueur, s’illustrer brillamment à la guerre, courir les fêtes et les mondanités… Au bout du voyage ? Une histoire étrange, extraordinaire et… le néant.

Et bien c’est simple. Ils n’ont pas suivis l’histoire. Mais alors pas du tout. La trame est plus ou moins semblable: Benjamen Button né vieux puis rajeunit tout au long de sa vie. Mais déjà, là, le livre diverge du film. Dans le film, Benjamen né dans un corps avec les caractérisées d’une personne âgée mais avec le cerveau d’un bébé et au contraire, il meurt en tant que bébé mais avec l’esprit d’une personne âgée . Le livre est un peu plus romanesque puisque le jeune Benjamen Button nait en sachant parler et refuse de jouer avec un hochet, préférant fumer des cigares en cachette.

Ainsi, le personnage principal est vu par tous comme « un excentrique ayant décidé de ne jamais vieillir ».

C’est une histoire courte et plaisante. Benjamen est sans cesse rattrapé par le temps et rejeté par les siens. C’est aussi une critique de la société que nous offre Fitzgerald dont j’aime particulièrement la plume. Je pense très vite m’offrir un autre de ses romans afin de prolonger le plaisir.   On découvre une société qui passe la moitié de son temps à critiquer les autres puis oublie et recommence une nouvelle fois. On voit une société accroché à la valeur d’expérience ou la jeunesse doit passer par de nombreuses étapes avant d’être accepté et finalement l’arrivée de l’amour et sa mort …

Je ne veux pas vous en dire plus par peur de vous spoiler l’histoire mais j’ai été particulièrement émue devant ce récit si court et si profond…

Ps: j’en profite pour dire que la seconde histoire de ce recueil – la lie du bonheur est particulièrement belle et émouvante !

5birdybook

heartblog

Publicités

14 réflexions sur “L'étrange histoire de Benjamen Button – Francis Scott Fitzgerald

  1. J’ai lu ce livre il y a trèèès longtemps, juste après être allée voir le film, et je me rappelle ne pas avoir trop aimé ce livre… Ce qui m’a le plus gêné c’est l’histoire d’amour : Benjamin est quand même un peu un c****** dans le livre, non ?!

    Aimé par 1 personne

    1. oui l’histoire d’amour est totalement différente. Je pense que les traits de Benjamen sont un peu forcé (par exemple quand il veut absolument aller faire je ne sais plus quelle guerre). Mais au niveau de l’histoire d’amour je pense que c’est assez réaliste de ce qui aurait pu se passer…

      J'aime

  2. Grâce à toi je me coucherai moins bête ce soir… J’ai vu le film, je savais qu’il y avait un livre (dont on m’avait dit qu’il n’était pas fameux d’ailleurs), mais zut alors… je ne savais pas qu’il était de Fitzgerald !
    Je pense que je vais très vite aller fouiller dans le rayon des Folio 2€, car j’ai très envie de découvrir le livre (un peu grâce à ta critique qui n’a pas l’air assassine du tout, bien au contraire), et pour ce prix…pourquoi se priver !

    J'aime

    1. Et bien j’ai aussi lu pas mal de critique mais qui critiquait plus le personnage qu’autre chose, c’est sur que la manière dont est écrit le livre est assez spéciale… On ne sait jamais si le narrateur est sérieux ou pas. J’avais lu quelques articles sur la vie de Fitzgerald et c’est un homme qui a vécu dans le regret toute sa vie ou presque: regret de ne pas être né dans une famille plus riche, regret de ne pas avoir vécu l’université comme il le voulait, regret de ne pas appartenir à la société qui l’obsède et quand finalement il réussit à en faire partie … Il perd toute sa fortune et regrette sa vie d’alors. Avec ce livre j’ai un peu eu l’impression qu’on avait aussi ce regret constant, Benjamen n’est jamais au bon moment au bon endroit et vit finalement en décalage avec son époque quoi qu’il se passe … Ensuite je n’ai jamais étudier les lettres et peut être que ma manière de voir le livre est totalement foireuse Ahah .

      Aimé par 1 personne

Une petite pensée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s