Triple critique – Molière  

Cette fois je vous propose une triple critique. Déjà parce que j’aime bien le concept. Je l’ai vu sur plusieurs blog et ces toutes petites critiques me plaisent bien. Avec ce blog, j’ai toujours évité de vous fournir des critiques trop longues – même si parfois je me laisse un peu aller !

C’est assez rare que vous ayez lu le livre dont je vous parle donc je ne veux pas rentrer dans les détails pour ne pas vous spoiler mais je veux quand même vous donner les grandes lignes qui vont vous permettre de vous dire « je vais aimer ce livre ! » Ou au contraire « ce livre n’est définitivement pas fait pour moi ! » . Pour moi, un article, ça doit se lire dans le bus le matin ou à la pause le midi. Alors peut être que je développerais ce système de mini critiques.

Et pourquoi j’ai choisis Molière pour tester le concept ? Et bien parce que je n’aime pas lire du théâtre … Alors vous répétez trois fois dans trois articles différents « j’aime paaaaas le théaaatre »… ça aurait pu être un peu relou à la longue.

Au collège, Molière, c’était pas franchement mon pote. C’est simple: je n’aime  ni lire du théâtre ni de la poésie. Alors du théâtre en alexandrin … Merci mais.. NON.

Et puis finalement en grandissant, je me dis que Molière, c’est un classique et que ça ne me ferait pas de mal de le découvrir un peu plus.

J’ai commencé par…

Tartuffe: 

J’ai vraiment eu du mal pour être honnête. En plus je l’ai lu après le travail et c’est simple… Je lisais 5 pages et je m’endormais. C’est tout en alexandrin ça met longtemps à se mettre en route. Mais il y a une raison à tout ça …

Pour ceux qui ne le savent pas, Tartuffe a posé bien des problèmes à son auteur. Dans ce roman, Molière ne critique pas l’église. Non, il fait pire: il critique les hommes d’église qui n’ont aucun respect pour la religion qu’ils servent. L’église catholique n’a pas manqué de censurer la pièce et Tartuffe attendra 5 longues années avant d’être jouée librement. Pour éviter la censure, Molière ne fait rentrer en scène le faux dévot Tartuffe qu’à l’acte 3 afin d’avoir tout le temps de présenter le personnage dans les deux autres actes. Et bien selon moi, c’est la que la pièce commence à être intéressante.  J’ai finalement bien aimé cette pièce qui reprend les sujets phares de cet auteur: la religion, les dévots, les cocus, le pouvoir paternel et la place des femmes dans la sociétés.

Puis j’ai continué avec …

L’Ecoles des femmes: 

Avec Tartuffe, je me suis habituée à lire en vers et finalement, dans cette pièce la, ça ne m’a pas plus déranger que ça. Cette fois ci, je l’ai lu d’un seul coup. L’école des femmes reprend le sujet favoris de Molière: les maris cocus. Toutes sa philosophie est mise en scène dans cette pièce: être cocu, c’est pas si grave, ça n’a jamais tué personne. De plus, l’auteur nous fait remarquer que quand on se moque des autres, il faut être irréprochable, et ce n’est pas chose aisée quand une femme est au cœur du sujet… Quand on connaît Molière, la fin est un peu facile mais pourquoi pas… Cette pièce critique tout en nous faisant rire. On en demande pas plus !

Pour finir j’ai lu…

Les fourberies de Scapin:

Adieu les vers, bonjour la prose ! Finalement, j’ai pu retrouver un minimum de naturel dans les dialogues. C’est ma pièce préférée des trois. C’est celle la moins philosophique et intellectuelle mais je l’ai trouvé fine et drôle. Scapin m’a beaucoup fait penser à Figaro de Beaumarchais. On y retrouve la même intelligence et le même piquant. La fin, là aussi, est un peu attendue, surtout après avoir lu l’Ecole des femmes. Mais c’est pas grave, ça marche et je n’en demande pas plus !

Alors finalement, je me suis rabibochée avec Molière, tous les deux on est super copains et je l’inviterais bien encore une fois à se faufiler dans ma bibliothèque. Si avez des bon titre a me proposer, allez y !

Heberger image

Publicités

6 réflexions sur “Triple critique – Molière  

  1. Sympa cette triple critique ! Je te conseille Le Malade imaginaire 🙂 Molière n’est pas vraiment ma tasse de thé non plus mais cette pièce permet vraiment de rire et de passer un bon moment, de plus c’est court et ça se lit très vite !

    J'aime

Une petite pensée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s