Le millionnaire modèle – Oscar Wilde

osarwilde

Je viens de finir ce petit recueil de nouvelles d’Oscar Wilde et ma foi, je suis assez étonnée. Je ne connais cet auteur que pour le célèbre Portrait de Dorian Gray. C’est un peu maigre niveau culture G pour cet auteur. Alors quand j’ai vu ce petit livre à 2€, j’ai sauté sur l’occasion !

Dans l’ensemble, on y retrouve beaucoup de sujets chers à l’auteur : la beauté, la passion, la richesse, la fourberie. Mais j’ai découvert des nouvelles qui ressemblent presque à des Fables de la Fontaine où chaque personne représente une valeur, un monde, un personnage connu.  J’ai beaucoup aimé la première nouvelle « Le millionnaire modèle. » mais c’est la seule qui ne répond pas à la description que je viens de vous faire.

Les autres nouvelles sont assez noires dans l’ensemble. Elles se terminent rarement bien et laissent un arrière goût amer en bouche. Pour Oscar Wilde, l’homme est fourbe, l’homme est passionné et l’homme riche est d’un naturel mauvais. Au début du recueil, Folio a pris le soin de nous glisser une petite biographie de l’auteur afin de mieux nous permettre de comprendre les histoires et leur morale. J’ai beaucoup apprécié ce petit geste ! Ca m’a permis d’apprendre que Oscar Wilde était bisexuel (ça ne m’a pas franchement étonné) e donc de mieux comprendre sa fascination pour les hommes beaux, aux traits fins.

J’aimerais rajouter qu’on trouve un certain parallèle avec les réflexions de Tolstoï sur la richesse et le pouvoir. L’une des nouvelles, « le jeune roi » ressemble énormément à la nouvelle « Le réveillon du jeune Tsar » de Tolstoï dont je vous ai parlé il y a peu de temps. Dans les deux, un personnage royale (dans l’un le prince, dans l’autre le roi) s’endort et dans son rêve rencontre des gens qui le mène à réfléchir sur sa richesse, son pouvoir, et comment l’utiliser à bon escient.  Je vous écris cet article sans internet, mais dès que je l’aurais, il faudrait que je regarde les dates d’écriture des deux nouvelles et le contexte politique du moment.

Bref, vous l’aurez compris, pour moi, c’est 4 Birdybooks ! Je ne met pas 5 car certaines nouvelles sont un peu lente à se mettre en route et je trouve que c’est un peu un comble pour une nouvelle.

 PS: Après vérification, Oscar Wilde a écrit Le jeune roi en 1891 et Tolstoï « le reveillon du jeune tsar » entre 83 et 86. On est donc sous deux monarchies frappée par la fragmentation sociale et une seconde révolution industrielle.

4birdybook

Heberger image

Publicités

8 réflexions sur “Le millionnaire modèle – Oscar Wilde

    1. Je te conseille également les pièces de théâtre si tu ne les as pas lues et que tu aimes Wilde : The importance of being earnest relève du génie !

      J'aime

      1. Je l’ai lu celle ci et j’ai adoré également ! C’est hilarant comme histoire et les dialogues… excellent *.*

        J'aime

Une petite pensée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s