Mansfield Park – Jane Austen


41sooBpPkFL._SX306_BO1,204,203,200_Avis d’Aza

Je suis une grande fan de l’Angleterre du XIXe siècle et même si Austen se place en tout début de période, elle préfigure cette mentalité anglaise typique que l’on retrouve régulièrement dans les histoires de l’époque victorienne (même si Victoria n’est couronnée qu’au milieu du XIXe siècle). Bref. Je suis donc aussi une grande fan de Jane Austen, difficile de séparer une attirance pour cette époque et une auteure comme elle. Cela fait donc un moment que je lis régulièrement ses romans, que je les savoure et les lis avec modération car il n’y en a pas tant que ça. En général, l’ambiance et les couleurs de l’automne me donnent envie de les lire, cette année n’a pas vraiment dérogé parce-qu’il faisait un orage à tout casser chez moi quand l’envie m’a pris d’ouvrir Mansfield Park. Et je me suis régalée.

Ce qu’il ne faut pas perdre de vue avec ce livre, c’est qu’il s’agit de l’histoire de plusieurs personnages rassemblés autours du même domaine, Mansfield Park. Je me suis laissée avoir car Austen parle énormément de Fanny et qu’elle est l’élément déclencheur pour raconter l’histoire de Mansfield Park, mais il ne s’agit pas que d’elle. Il y a ses cousines, ses cousins, son oncle et ses deux tantes et la fameuse famille Crawford qui ont en apparence tout pour plaire mais que Fanny trouve particulière. Pour dresser un tableau rapide de la situation, la famille Bertram accueille une de leur nièce pour l’élever et soulager financièrement sa propre famille qui a 9 enfants. Fanny grandit donc à Mansfield auprès de sa tante et de son oncle, elle qui vient d’une famille plus modeste.  De petits rebondissements parsèment le livre avec une douceur légère mais qui ne les rendent pas moins importants, ils vont ainsi chambouler les vies des habitants de Mansfield, notamment la pièce de théâtre que l’aîné des fils Bertram propose de monter. Les personnalités se dévoilent lentement mais sûrement et toujours dans un décors précis de l’Angleterre et de ses mentalités.

Ce n’est pas une nouvelle Jane Austen a su cerner à la perfection les mentalités, les codes, l’étiquette, la bienséance et les dérives des moeurs anglaises. C’est une auteure intéressante pour cela. Mansfield Park est le quatrième livre de Jane Austen que je lis et je ne suis pas déçue. J’aime sa façon de cerner les individus, de décrire les paysages et les caractères. Certes, pour moi, le meilleur reste Orgueil et Préjugés, car c’est un chef-d’oeuvre. Mais j’ai énormément pris de plaisir à le lire et à retrouver cet univers austenien. Je le trouve bien meilleur que Raison et Sentiment auquel j’ai eu du mal à accrocher, plus à cause des deux héroïnes que du reste, mais comme Northanger Abbey, il est agréable. J’avoue avoir mis un peu de temps à y rentrer, mais une fois dedans, les pages défilent sous nos yeux et on ne voudrait qu’une chose : qu’il y en ait beaucoup plus.

Avis de Lily: 

Pour être honnête, ce livre est celui qui m’a le moins plu de ceux que j’ai lu de Jane Austen. Il est long…très long et Fanny est peu débrouillarde. On comprend bien sûr pourquoi quand on voit comment la traitent ses tantes et ses cousins…cependant, je n’y peux rien, plus d’une fois, j’ai voulu fermer le livre. La partie la plus intéressante, la fin, est rapide. Alors qu’on passe 500 pages à lire à quel point Fanny ne comprend rien à ce qui l’entoure, on doit se contenter d’une petite cinquantaine de page pour savoir avec qui elle finit par se marier. Frustration extrême.

Publicités

4 réflexions sur “Mansfield Park – Jane Austen

  1. Il est dans ma PAL depuis un bon moment mais c’est un classique et qui dit classique dit etre dans le bon etat d’esprit ce qui n’est pas le cas pour l’instant mais a la rentree pourquoi pas!

    J'aime

    1. Comme tu le dis, il faut être dans le bon état d’esprit et ne pas se forcer à les lire quand on ne les sent pas. J’espère qu’il te plaire lorsque tu le liras en tout cas 🙂

      J'aime

  2. J’adore Jane Austen et tous ses romans (sinon je ne tiendrais pas un blog qui lui est entièrement dédié, ça va de soi) mais je suis d’accord avec ce que dit Lily. C’est le roman de Jane que j’aime le moins, j’ai tout le temps envie de secouer Fanny et la fin est très frustrante quand même!!!

    J'aime

Une petite pensée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s