Django Unchained – Quentin Tarantino

Dans le sud des États-Unis, deux ans avant la guerre de Sécession, le Dr King Schultz, un chasseur de primes allemand, fait l’acquisition de Django, un esclave qui peut l’aider à traquer les frères Brittle, les meurtriers qu’il recherche. Schultz promet à Django de lui rendre sa liberté lorsqu’il aura capturé les Brittle – morts ou vifs.

Alors que les deux hommes pistent les dangereux criminels, Django n’oublie pas que son seul but est de retrouver Broomhilda, sa femme, dont il fut séparé à cause du commerce des esclaves…
Lorsque Django et Schultz arrivent dans l’immense plantation du puissant Calvin Candie, ils éveillent les soupçons de Stephen, un esclave qui sert Candie et a toute sa confiance. Le moindre de leurs mouvements est désormais épié par une dangereuse organisation de plus en plus proche… Si Django et Schultz veulent espérer s’enfuir avec Broomhilda, ils vont devoir choisir entre l’indépendance et la solidarité, entre le sacrifice et la survie…

J’adore Quentin Tarantino. Qu’on le sache ! Alors je ne pouvais qu’aimer ce film qui reprend tout ce qu’on aime de ce réalisateur ! Un univers particulier, le western; un personnage qui n’a rien à faire là, un dentiste allemand,; plein de sang et un sens de la moral tout personnel et pour lier le tout ensemble ? une bande son de fou. D’ailleurs, j’adore cette musique du film que j’ai envoyé à mon père dès que je l’ai entendu.

Parlons d’abord de l’histoire: contexte pas banale: deux ans avant la guerre de sécession, et comme personnage principal ?rien d’autre qu’un ancien esclave noir. Jamie Foxx que je ne connaissais pas est vraiment bon, il sait passer de la tendresse, de la naiveté à une incroyable dureté. Son personnage est très intéressant et complexe, il ne lâche rien, jusqu’à la fin, il joue son rôle pour arriver à son but. J’aime. Mais mon gros big up, c’est pour Christophe Waltz qu’on a déjà vu dans Inglorious Bastard ou dans Carnage. J’adore cet acteur, il est passe d’un personnage à un autre sans problème et s’adapte merveilleusement bien au film de Tarantino. Il a un charisme fou et son coté autrichien sévère-mais-pas-trop me plait énormément.

Tarantino ne peut faire un film sur l’esclavage sans montrer l’horreur que représentait ses pratiques, l’inhumanité des maîtres et le contraste entre ses deux mondes. Le film est mis en scène dans un univers où la violence n’a pas de limite, on tue comme on mange, de la manière la plus naturelle qui soit.
Je trouve que le grand talent de Tarantino réside dans le fait qu’il sache trouver le parfait équilibre entre la violence et des effets spéciaux trop délurés pour qu’on y croit totalement. Quand on voit les deux personnages tirer sur quelqu’un et provoquer un jet de sang haut comme un gratte ciel, il est évident que ce n’est pas réaliste et ça permet au spectateur de continuer à regarder le film sans être « trop » touché par la violence des scènes. Ce réalisateur sait trouver la juste dose de violence et de comique pour nous faire passer un très bon moment. Seul bémol ?… 2h44. J’avoue l’avoir regardé après manger, pendant la digestion, et j’ai trouvé ça un peu long…disons qu’un petit quart d’heure en moins n’aurait pas été si mal.

A part ça, je vous le recommande 😉 !

Publicités

12 réflexions sur “Django Unchained – Quentin Tarantino

  1. J’ai beaucoup aimé ce film aussi! J’avais un peu de mal avec le personnage qui était aussi dans Inglorious Basterds mais dans ce film il m’a fait changer d’avis. Tarantino choisit toujours très bien ses acteurs et comme tu le dis il sait parfaitement trouver l’équilibre dans ses films. J’adore!

    J'aime

  2. J’ai aussi adoré ce film, même si c’est vrai qu’il est long et que Tarantino, on voit clairement qu’il aime se regarder filmer. Sinon,concernant Jamie Foxx faut le voir dans « Ray », la biopic de Ray Charles, il est incroyable!

    J'aime

    1. oui je trouve aussi. je trouve que tarantino réussi a faire des trucs violents mais « pas trop », dans le sens, dans la juste mesure pour qu’on arrive à le supporter et à réfléchir encore à l’histoire

      J'aime

  3. « Je trouve que le grand talent de Tarantino réside dans le fait qu’il sache trouver le parfait équilibre entre la violence et des effets spéciaux trop délurés pour qu’on y croit totalement.  » c’est tout à fait ça que j’aime chez Tarantino !
    Qu’est-ce que j’ai aimé ce film !
    Je crois que Christoph Waltz y est pour beaucoup aussi 😀

    J'aime

Une petite pensée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s