psychopolis et autres nouvelles – Ian McEwan

psychopolisDans ce tout petit receuil de nouvelles, Ian McEwan nous faire dans un tour dans son monde…un monde sordide. Il y a donc 3 nouvelles:

Masques:

Après la mort de ses parents, Henry va vivre avec sa tante Mina. Mina est une ancienne actrice de théatre qui aime continuer à jouer des rôles avec Henry. Mais qui se cache réellement sous le masque impassible de Mina ?

Pornographie:

O’byrne travaille avec son frère dans un Sex Shop. Pendant son temps libre, il se divise entre Pauline et Lucy, l’une froide et timide, l’autre comme une lionne affamée aux tendances SM. Pour cacher sa double relation, O’byrne leur ment sans cesse, mais jusqu’où vont ses mensonges?

Psychopolis: 

le narrateur est fraichement débarqué à San Francisco où il connait bien peu de monde qu’il réunit au cour d’une fête…

ALORS, il est assez difficile de résumer une nouvelle sans vous donner trop de détail puisque le propre d’une nouvelle, c’est de nous donner tous les éléments assez vite. Je ne connaissais pas Ian McEwan mais j’en avais déjà entendu parlé. J’avais déjà tenté de lire Expiation mais connaissant la fin, vu que j’avais vu le film Reviens-moi, je me suis assez vite ennuyé et j’ai fermé le bouquin. Alors voilà, je reviens vers cet auteur que l’on peut décrire comme…original. Ou totalement taré. Comme vous préférez.

J’ai beaucoup aimé la première nouvelles, elle a créé chez un moi un certain malaise et j’ai mis pas mal de temps à m’en remettre pour passer à la deuxième nouvelle. McEwan est connu pour ce genre de détail: il sait mettre son lecteur mal à l’aise,il lui raconte des faits indécents avec le plus grand calme. Il mène son héro à sa perte, peu à peu, sans que rien ne puisse l’empêcher de tomber dans le piège.

La deuxième nouvelle m’a moins touché, disons que je ne l’ai trouvé intéressante qu’à la fin. Mais là aussi, pour le coup, c’est pas mal joué. L’auteur endort nos sens pour mieux nous surprendre dans son final. Bien joué.

Pour ce qui est de la troisième nouvelle…je ne l’ai pas comprise. Si quelqu’un à lu Psychopolis, je l’invite à me contacter en privé pour m’expliquer le pourquoi du comment. Qu’on se mette bien d’accord, je n’ai pas dis que je ne l’ai pas aimé, mais je n’ai pas compris la conclusion… Néanmoins, quelque chose que j’ai beaucoup apprécié dans cette troisième nouvelle est que le narrateur raconte des faits qui provoque le trouble chez le lecteur de la manière la plus simple qu’il soit, comme s’il vous lisait sa liste de course. Il nous explique tranquillement qu’il a attaché 24h son ami à son lit parce qu’elle le souhaite, et pendant ce temps, il va jouer des petits airs de flûte en regardant par la fenêtre. WHY NOT ?

Pour conclure, u que cet auteur a passé haut-les-mains le test de la nouvelle, vous risquez d’en entendre parler sur ce blog dans peu de temps avec un roman cette fois 😉

 

 

Publicités

7 réflexions sur “psychopolis et autres nouvelles – Ian McEwan

    1. tu as peut être vu le film « Reviens moi » (avec Kheira Knightley) dont le scénario est tiré du roman Expiation de cet auteur !si tu le connais, tu comprendras que c’est le genre de romancier qui aime inventer des histoires tordues !

      J'aime

  1. Ce recueil était aussi ma première lecture de McEwan. Mais c’était il y a longtemps et je n’avais pas trop compris – sûrement trop jeune. Depuis, j’ai lu « Sur la plage… » que j’ai beaucoup aimé.

    J'aime

Une petite pensée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s