Sept ans – Péter Stamm

20140312-095728.jpg

Munich. Alexander et Sonia, tous deux architectes, forment un couple prometteur. Elle est séduisante, brillante, parfaite. Et pourtant. Lorsqu’il rencontre Iwona, immigrée polonaise, fille frustre un peu niaise et très laide, Alex est irrésistiblement attiré. Une fascination folle, inexplicable, soldée par un choix paradoxal qui bouleversera leur vie de manière inattendue.

Tout d’abord, merci à Amanda pour cet échange livresque. Quand j’ai reçu le livre… J’avoue avoir eu un peu peur de l’histoire. Une histoire d’amour psychologique ? Hmmmmmm, je n’étais pas sur que ce soit précisément ce que je voulais lire en ce moment… Et puis… J’ai lu 10 pages…puis 20. Puis au final je l’ai lu en l’espace de quelque jours !
Ce livre parle d’un couple qui s’autodétruit dès le départ. Alex et Sonia sont « fait l’un pour l’autre », ils sont beaux, cultivés, ils ont une carrières prometteuses, jeunes, ils sont amis depuis longtemps, s’entendent bien. Qu’est ce qui pourrait les empêcher de vivre un bonheur certain ? Eux-même. Ces deux personnages s’enlisent dans la caricature de leur bonheur, tentant de chercher la liberté par tous les moyens. Ils se marient ne voyant d’autre options pour eux-même. Ensemble, ils pensent trouver la sécurité.
Alex est une homme passif, lâche et égoïste et rien « n’est jamais vraiment de sa faute », Sonia est le contraire, elle veut choisir sa vie son destin et préfère l’erreur à l’inaction.
Alex trouve son bout de liberté dans la personne d’Iwona, une petite polonaise. Iwona est laide, n’a aucune culture, ne vit que parce qu’elle respire et est une farouche catholique, bref, elle est le contraire de Sonia. Et pourtant, c’est dans ses bras qu’Alex va chercher le calme. Loin du monde entier, il n’a pas à jouer un rôle, dans les bras de cette polonaise, il trouve la paix.
Iwona sera l’élément déclencheur de longues années de périple pour Alex et Sonia qui s’accrochent à leur mariage comme une moule à son rocher. L’auteur aimé tordre ses personnages dans des situations difficiles et les voir se débattre avec leurs propres défauts. Le plus intéressant, c’est que si aucun des personnages nous est réellement sympathique, ils ne nous sont pas antipathique pour autant. L’auteur a réussis à leur donner une personnalité complexe mais au final assez proche de la réalité. Il dépeint une société loin des extrêmes, mais au contraire dans un ensemble de couleur entre le noir et le blanc.

J’ai vraiment aimé ce livre. Je ne le recommanderais pas à toutes mes amies mais disons que j’ai été assez surprise de la facilité avec laquelle je l’ai lu. C’est assez fin, ni trop pessimiste ni pas assez …c’est réel. Alex et Sonia pourrait être n’importe qui. C’est une histoire sur la vie qu’on ne choisit pas forcément dans tous ses détails.

Publicités

4 réflexions sur “Sept ans – Péter Stamm

  1. Bonjour, tout d’abord bravo pour votre blog ! J’ai entendu beaucoup de bien de ce livre mais je suis moi-même architecte alors les livres avec des personnages qui le sont aussi, j’évite, ça me saoule de lire « boutique » 😉 J’ai lu des nouvelles de Peter Stamm et j’avais beaucoup aimé.

    J'aime

Une petite pensée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s