Il était temps – Richard Curtis

À l’âge de 21 ans, Tim Lake découvre qu’il a la capacité de voyager dans le temps… Lors de la nuit d’un énième nouvel an particulièrement raté, le père de Tim apprend à son fils que depuis des générations tous les hommes de la famille maîtrisent le voyage intertemporel. Tim ne peut changer l’histoire, mais a le pouvoir d’interférer dans le cours de sa propre existence, qu’elle soit passée ou à venir… Il décide donc de rendre sa vie meilleure… en se trouvant une amoureuse. Malheureusement les choses s’avèrent plus compliquées que prévu. Tim quitte les côtes de la Cornouailles pour faire un stage de droit à Londres et rencontre la belle et fragile Mary. Alors qu’ils tombent amoureux l’un de l’autre, un voyage temporel malencontreux va effacer cette rencontre. C’est ainsi qu’au fil de ses innombrables voyages temporels il n’a de cesse de ruser avec le destin afin de la rencontrer pour la première fois, encore et encore, jusqu’à ce qu’il arrive à gagner son coeur. Tim se sert alors de son pouvoir afin de créer les conditions idéales pour la demande en mariage parfaite, pour sauver la cérémonie à venir du discours catastrophique du pire des garçons d’honneur imaginable mais aussi pour épargner à son meilleur ami un désastre professionnel. Mais alors que le cours de sa vie inhabituelle se déroule, Tim découvre que ce don exceptionnel ne lui épargne pas la peine et les chagrins qui sont communs à n’importe quelle autre famille partout ailleurs.

Le nom de Richard Curtis me disait quelque chose… ça sonnait comme une mélodie familière… alors je suis allée sur wikipedia – mon ami – et là… tout m’a paru beaucoup plus clair. Richard Curtis n’est personne d’autre que le producteur de Love Actually ou Good Morning England et est le scénariste de film du genre…4 mariages et un enterrement, les différents Bridget Jones ou encore… Coup de foudre à Notting Hill. J’étais donc sûre de passer un super après-midi avec ce film. Et ça a été le cas !! Faut-il que j’ajoute que le rôle de Mary est joué par la somptueuse Rachel McAdams que j’adooooore ?!! Au contraire, je pensais découvrir Domhnall Gleeson qui est pourtant déjà apparu dans pas mal de film que j’ai déjà vu, du genre Anna Karenine, Never Let me go ou Harry Potter. Bref, maintenant que j’ai blablaté sur tout ce beau monde, passons au film:

Ce film est carrément sur la même ligne que Coup de fondre à Notting Hill ou Bridget Jones. On y rencontre Tim, qui n’est rien d’autre qu’un gars pas franchement sûr de lui, un peu cas soc sur les bords, qui dès les premières scènes de l’histoire apprend que les hommes de sa famille ont le dont de remonter dans le temps. On rentre donc directement dans le contexte. Quand j’ai vu le BA, j’ai cru que ce « pouvoir » serait l’élément principal de ce film, mais en fait, pas du tout. Richard Curtis se sert de ce facteur comme d’un détail pour faire passer son message: Ne regretter rien, vivez l’instant présent comme s’il était le dernier. Un message que Tim apprend peu à peu dans le film. On le découvre donc adolescent et peu sûre de lui qui utilise sa capacité dès qu’un détail lui déplaît…et pas après pas, il grandit et apprend à accepter les événements comme ils le sont, à les apprécier, même. C’est un personnage touchant qui grandit devant nous et de l’adolescent, passe à l’homme, à l’adulte, puis au père de famille.

Le film est clairement divisé en deux parties. La première, qui a ce pouvoir de remonter dans le temps comme fil rouge. Simple, comique, fleur bleue. Et la deuxième, plus grave, plus philosophique, plus sérieuse. Tout ça dans un contexte super anglais, avec de la pluie, du vent, Londres, la manche en toile de fond dans les Cornouailles, des pelouses bien verte et de la musique bien british. On aime ! C’est une douce balade poétique au travers de la vie de cette famille. Que demande le peuple ?!

Au final, j’ai beaucoup aimé ce film, son message, ses acteurs, son ambiance. Très bon film dans l’ensemble !

Publicités

4 réflexions sur “Il était temps – Richard Curtis

  1. J’avais beaucoup aimé aussi, avec Richard Curtis on est comme tu le dis sûr de passer un bon moment, d’autant plus avec les acteurs et les lieux du film. *.* Cependant, j’ai trouvé que c’était inférieur à ses précédents films, moins drôle et l’histoire est parfois bateau :/

    J'aime

Une petite pensée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s