Fasciocomunista- Antonio Pennacchi

Il y a peu de temps je vous parlais du roman Canale Mussolini d’Antonio Pennaccchi. Et bien je reviens cette fois ci avec Fasciocomunista du même auteur.

Accio Benassi, rebelle, « incazzato », chercheur de bagarre, maladroit, amoureux, arrogant, naïf, sentimental, désobéissant. Ainsi en va-t-il du protagoniste de « Fasciocomunista », dont l’histoire est celle d’un garçon de Latina qui fréquente successivement le séminaire, le MSI fasciste, le mouvement étudiant, les jeunes maoïstes…Au final Accio est un héros qui donne vie de façon extraordinaire à l’ Histoire car son regard et son point de vue sont hors du commun. Et le personnage « ottocentesco » qu’il constitue s’inscrit dans un roman construit selon une structure absolument contemporaine.

Avec Canal Mussolini, Pennaccchi nous laisse à la fin de la seconde guerre mondiale, en 1945, heureusement on le retrouve peu de temps après, en 1950 avec ce roman (autobiographique ?). On suit la vie d’Accio Bennassi, de son entrée au monastère à son inscription au MSI jusqu’à Milan, jusqu’à ce que tout explose en Italie. Ce roman fait réfléchir, il décrit avec une grande minutie les affrontements qui ont eu lieu en Italie de la fin des années 60 jusqu’à 1970.
Accio est un enfant capricieux, violent, rebelle, en pleine adolescence. Malgré tous ses défauts, il m’a été difficile de ne pas m’attacher à un tel personnage car la source de tous ses défauts… Est la passion. C’est un garçon passionné quoi qu’il fasse. Il vit dans l’ombre de son frère et décide d’en faire une ligne de conduite: Accio sera l’ombre de Manricco. Manricco est communiste ? Accio sera fasciste. Ce personnage grandit, évolue, comprend ses erreurs et va de l’avant, quoi qu’il se passe. Il tombe amoureux, il trouve un travail, il se bat, il enlace ses amis, il vit.
Ce roman décrit les combats entre les membres des différents partis politiques comme une compétition de boxe, on compte les points et on se relève. Les faits sont d’une grande violence et décrit avec une certaine candeur. Qu’y avait il de mal à se battre ? C’était une question d’honneur, ils le faisaient tous…
Accio comprend que le monde change quand le combat ne suit plus les règles des matchs de boxe. On ne frappe plus seulement pour gagner, on frappe pour que l’autre ne se relève pas. Est il encore prêt à jouer avec ces nouvelles règles ?

L’impératif était catégorique: il ne suffisait plus de gagner le combat immédiat, il fallait mettre définitivement l’adversaire en état de ne plus nous nuire. Si il était à terre, on devait lui casser les genoux, les coudes ou au moins les poignets. Moi, ça ne me plaisait pas, j’étais habitué à faire autrement […]

(C’est ma propre traduction alors c’est peut être pas très joli à lire…)
Ce roman est aussi un voyage dans le temps, on suit peu à peu des événements historiques qui changeront à jamais la face politique de l’Italie dont l’explosion de Piazza Fontana à Milan dont les coupables n’ont toujours pas été retrouvé. C’est toute une jeunesse née dans la politique. Le parti est plus important que la famille et on le défend.
Cela m’a permis de mieux comprendre le présent Italien, les différents commentaires que je peux entendre autour de moi. Ce livre m’a vraiment fait changer ma manière de voir les choses. Les italiens ne sont pas passifs devant la politique… Ils ont tout simplement peur qu’une quelconque activité les replonges dans le bain de sang des années 70.

Ce livre à été adapté et le film a fait parti de la sélection du festival de Cannes 2007. Il se nomme « mon frère est fils unique ». Je l’ai vu avant de lire le livre et je l’avais énormément apprécié. Néanmoins à part les personnages principaux et leur caractère, le roman et le film n’ont pas grand chose en commun. Le film se base beaucoup plus sur la relation entre Accio et Manricco. Étant donné que je ne crois pas que le livre soit disponible en France, je vous propose de vous mettre en appétit avec le film ;).

fasciocomunista

20140217-114352.jpg

20140217-114409.jpg

Publicités

Une petite pensée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s