Heritage – Nicolas Shakespeare

20140131-133434.jpg

Se rendant à l’enterrement d’un de ces anciens professeurs, Andy Larkham, employé dans une maison d’édition de guides pratiques, se trompe de chapelle et assiste aux funérailles d’un certain Christopher Madigan. Lequel avait stipulé, dans son testament, que seules les personnes présentes à la cérémonie hériteraient de sa fortune. Du jour au lendemain, la vie d’Andy, devenu millionnaire, bascule. Pris de scrupules, il décide d’enquêter sur son mystérieux bienfaiteur. Qui était Madigan ? Comment ce réfugié d’origine arménienne est-il devenu un nabab du minerai de fer en Australie, avant de finir sa vie reclus dans son manoir londonien ? Pourquoi a-t-il déshérité sa fille ? Et de quels autres secrets Andy est-il devenu le dépositaire malgré lui ?

Pour commencer, il faut savoir que ce livre m’a plu. J’ai dû le lire en 4 jours, ce qui, pour moi, est très peu (je ne suis pas de celle qui lit un livre en deux heures).j’ai lu d’autre critiques qui disait que l’histoire mettait un certain temps à se mettre en place…. Et bien je n’ai pas trouvé. Au contraire, c’est très bien écrit et on ne se perd pas dans les pages. Il n’y a pas trop de personnage et chacun est traité en profondeur. ça nous permet de ne pas nous tromper, de ne pas avoir à revenir en arrière pour comprendre qui est qui, comme ça peut arriver dans beaucoup de roman. Au début, j’ai cru que ce livre traitait de l’argent, que ça ne fait pas le bonheur blablabla, et je restais un peu sur ma faim…jusqu’à ce qu’on découvre qui est ce fameux Madigan et comment il a évolué. C’est un livre qui a pour sujet la recherche de sois-même, de son identité dans ce monde toujours plus vaste, toujours plus globalisé. Qui suis-je ? Comment suis je devenue ce que je suis aujourd’hui ? Est ce que je peux changer ce que je suis ?

On s’affectionne vite à Andy, même quand il devient riche et con, on l’aime bien. Comment faire autrement puisque dans les 50 premières pages du livre, ce pauvre enfant se fait royalement larguer et on comprend qu’il se fait carrément exploité par son patron? Alors vous imaginez bien la joie quand il apprend qu’il va se prendre 17millions dans la poche sans bouger le petit doigt ?! C’est un garçon que pour ma part, j’imagine beau, grand, charmant et avec un bon fond, un garçon gentil, vraiment gentil. Les personnages de ce livres sont humains, avec leurs qualités et leurs défauts. Le livre a une pointe d’humour sur un fond plus réel, plus sérieux: le génocide Arménien. Il faut savoir que je n’aime pas beaucoup les livres qui ont pour sujet l’orient.. à part sur la Russie et sur l’Inde. Pour les autres pays, ça me laisse un peu indifférente. Alors quand j’ai vu que le livre commençait peu à peu à parler du génocide arménien, ça m’a mise legèrement mal à l’aise, puis finalement, j’ai beaucoup apprécié d’en savoir plus sur cette période de l’histoire méconnue de beaucoup d’entre nous. C’est profond, touchant, pas pathétique. Juste ce qu’il faut de réel pour dessiner les formes de la fiction

Le livre est fait comme une matriochka, on lit une histoire qui en incorpore une autre…puis une autre… et plein d’autre. J’ai beaucoup aimé le principe. Ça me fait penser à « A la poursuite du bonheur » de Kennedy qui utilisait un peu cette méthode aussi. Ce que je n’aime pas dans ce livre, c’est que le principe de matriochka fait qu’on oublie vite la matriochka de base…c’est à dire Andy. Son histoire à la fin du livre n’a plus tant d’importance que ça, l’auteur nous laisse imaginer ce qui pourrait se passer. On peut dire qu’il nous donne toutes les cartes en main pour imaginer la suite du jeu. C’est intéressant mais ma curiosité aurait aimé être assouvis… Au final, il finit avec la fille ou pas ?! Et bien lisez-le, faite moi savoir ce que vous en pensez 😉

heritage

Publicités

14 réflexions sur “Heritage – Nicolas Shakespeare

Une petite pensée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s