Rome en un jour – Maria Pourchet

20140118-002044.jpg

J’ai reçu ce livre dans le cadre de la rentrée littéraire de PriceMinister.

Vous allez me dire « oui, mais en fait…la rentrée littéraire c’est finit ..non ? » OUI. Je me suis fais envoyer le livre en France en sachant que j’allais y retourner sous peu…sauf que personne n’a eu la bonne idée de me dire que le livre était arrivé et donc je n’y avais pas encore touché. Ce n’est qu’en revenant chez moi pour Noël que j’ai vu le livre sur un meuble. Je me souviens m’entendre dire « ah bah c’est marrant ça, j’avais justement bien envie de le lire ce livre », et ma mère me répondre « bah oui, bah ça tombe bien, c’est le tient, il t’est arrivé par la poste en Octobre »… Merci.

Paul était devant le poste, à mille lieues d’envisager qu’on pût lui réserver un anniversaire surprise fin juin, à lui, natif de février…
Sur le toit-terrasse d’un hôtel parisien, en attendant qu’on leur serve quelque chose à boire et que Paul apparaisse au bras de Marguerite, les invités prennent possession des lieux. Peu à peu, la soirée dérive loin du projet initial. 
À l’autre bout de la ville, Marguerite tente en vain de convaincre Paul de sortir sans dévoiler la surprise. C’est le début d’une guerre dont les proportions vont bientôt leur échapper à tous deux. 

Ce livre avait tout pour me plaire. Le résumé m’avait vraiment attiré et j’étais réellement contente de l’avoir reçu. Marguerite est une femme précise, qui ne laisse rien au hasard. Avec Marguerite, l’imprévu n’existe pas. Ou du moins c’est ce que pensait cette pauvre Marguerite avant de préparer un anniversaire à son fainéant de copain devant la télé. Marguerite comme Paul est bourrée de défaut. Ce genre de défaut qu’on trouve chez Monsieur ou Madame tout le monde. Le seul problème ? Il devient vite évident que leurs défauts ne sont pas fait pour cohabiter.

Le titre du livre a un double sens. Tout d’abord, les deux personnages ont fait un cour voyage à Rome. Le livre précise, qu’ils ont « visité Rome en un jour ». A rome, le jeune Paul demande Marguerite en mariage, qui refuse avec un argument de taille:

« trop tôt, plus tard, après ma maîtrise »

Mais bien sûr, cette petite phrase n’est pas sans rappeler l’expression « Rome ne s’est pas faite en un jour ». Et Paul et Marguerite, non plus, ça fait même 10 ans qu’ils se font. Oui mais… Rome peut-elle s’écrouler en un jour ?

Je vais être honnête… je ne sais pas si j’ai aimé ce livre ou non. Il y a des points positifs et des points négatifs. Alors commençons par les points négatifs afin de finir sur une jolie note.

J’ai trouvé le style d’écriture un peu lourd..on s’y habitue mais à la moitié du livre j’avoue m’être demandée si je n’allais pas le refermer… L’auteur écrit tout un livre de la manière de la petit voix off au début du film Le Prénom, vous savez ?la voix qui parle du nom des rues ? Et bien maintenant, imaginez TOUTE une histoire contée de cette manière. Ça peut plaire, mais moi, ça m’a vite fais chier lassé.

Le livre est divisé en deux. Un chapitre sur deux nous explique ce qui se passe du coté de Marguerite et Paul, et les autres nous expliquent ce qui se passe sur la terrasse où les invités commencent à s’impatienter. Je  ne suis pas du tout contre ce genre d’utilisation des chapitres…quand il y a un sens. Sauf que dans ce livre, on met ENORMEMENT de temps à comprendre comment les chapitres mènent à une même fin. En fait, on attend la dernière page…et c’est long. J’aurais préféré que l’auteur nous donne des indices au cours des pages afin de nous mener peu à peu vers la solution. La fin m’a vraiment étonné et j’ai même dis à voix haute « nooooooooon ?!!!!!! ». Donc, oui, la fin marche, mais la gentille Maria Pourchet nous la balance un peu comme un chat à la figure. C’est simple, dans les derniers chapitres qui se passaient sur la terrasse, je sautais des paragraphes entiers. Je ne voyais pas « pourquoi les lire ». Trop de personnages dont on ne comprend pas la présence. Pourquoi s’attarder aussi longtemps sur chacun ? Maria, si tu me lis, réponds moi ! Ils me semblaient inintéressant, posés là comme pour noircir un peu plus de pages… Et selon moi, c’est l’un des gros problèmes de ce livre… je n’ai pas adhéré du tout à cette manière d’amener la conclusion. Cette manière d’utiliser des chapitres pour définir la version de voir les faits de différents personnages est très courante dans les livres. Ça me fait énormément penser à Mary Higgins Clark par exemple, qui décrit la même scène vu par différents personnages afin de nous amener peu à peu à la conclusion finale. Ce livre me donne l’impression que l’auteur aurait souhaité explorer l’histoire de cette manière… Mais n’a jamais réussi.

Maintenant, passons aux bons cotés: La fin m’a laissé sous le choc. J’ai hais Paul. Au début, il nous est difficile d’apprécier Marguerite, ça ne semble pas la meilleure amie qu’on puisse avoir, mais plus les chapitres filent entre nos mains et plus on aimerait la consoler et foutre un gros coup de pied dans le derrière de Paul. Au contraire, tous les invités parle de Paul comme du gars idéal et de Marguerite comme une chieuse de première catégorie, ce qui n’a fait, pour ma part, qu’accentuer ma sympathie pour cette pauvre enfant.

Il y a beaucoup de personnage dans ce si petit livre, mais on a l’impression d’avoir été invité, nous aussi, à cette fête surprise. Le narrateur devient nos yeux, on balaie la terrasse du regard, on voit ce jeune Aldo parler avec cette jolie brune, Michelle s’empêtrer toujours plus dans des discussions foireuses et Ariel faire le beau.

Au final, je ne sais pas trop si vous le conseiller ou non. Faitez vous votre propre avis, je ne pourrais dire mieux !

Publicités

3 réflexions sur “Rome en un jour – Maria Pourchet

  1. Un avis mitige donc. Et merci maman de m’avoir prevenue que le livre etait arrive. Oui moi aussi j’ai ce probleme avec certains trucs que je me fais envoyer en France.
    Retour sur le livre. A voir donc, a priori l’histoire a l’air tres sympa. Je ne suis pas sure d’aimer le style mais on ne sait pas tant qu’on essaye pas comme on dit. En tout cas tu ne t’eloigne pas de ton theme italien!

    J'aime

Une petite pensée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s