Capital – Costa-Gavras

VOILA, C’EST LES VACANCES, IL PLEUT, IL Y A UN VENT A 122KM, BREF JE REGARDE DES FILMS que je n’ai pas eu le temps de voir dans l’année et je me crée une page sur Facebook !Vous pouvez donc me suivre ICI ! Vu que j’en ai absoluement pas marre de lire des livres d’économie toute la journée (Porter, j’aurais ta peau !), je regarde des films sur la finance. Voilà, comme ça, c’est cadeau ! Mais bon, avec Gad Elmaleh c’est toujours mieux !

Résumé d’allociné ?

La résistible ascension d’un valet de banque dans le monde féroce du Capital.

J’en déduis que c’est à moi de m’y coller ?

Marc Tourneuil est le second dans une banque au calibre internationnal. Quand le directeur, Jack Marmande ne peut plus cacher son cancer à ses employés, il devient évident qu’il faut nommer un nouveau directeur: Marc Tourneuil. Au sommet, il devient la cible de tous les lions de la fosse financière. 

Alors, parlons d’abord de ce qui a fait réagir tout le monde à la sortie du film: Gad Elmaleh. Le réalisateur fait un choix risqué avec cet acteur que l’on est habitué à voir dans des comédies. Il aurait pu se casser la gueule, ne pas être crédible, mais pas du tout, ça marche, ça marche même très bien. Le regard clair de l’acteur nous accompagne au tour du monde, New York, Tokyo, Londres, les places financières mondiales n’ont plus de secret pour nous.

On ne sait si haïr ou se laisser attendrir par ce papa absent, mari infidèle qui ne sait où se placer dans cet échiquier de la légalité et de la morale.

Malgrès tout ça.. certains petits détails m’ont dérangé: j’avais l’impression d’entendre une suite de mot clef pour faire réagir le publique. Je me souviens d’une scène où un grand manitou de la finance américaine dit à Marc, tout fraîchement mis au poste de directeur: « ne t’inquiète pas marc, on s’occupe de tout, stock option, parachute doré, actions, rentabilité ».

Alors, soyons clair, les pélos ils se sont fait 6 ans d’étude pour en arriver là et ils ont tous bossé 10ans dans les plus grandes banques mondiales, ça m’étonnerait franchement qu’ils se contentent de ces jolis petits mots, stock options ?lesquels ?rentabilité ?combien ? Juste des mots pour faire bien, mais sans explication, sans détails…bref, selon moi, il manque un fond. L’intrigue suit un peu le même schéma. N’importe qui qui a étudié un minimum l’économie comprend le problème avant Marc, qui se le fait d’ailleurs expliqué par une vague petite employer londonienne…mouais ?

Alors voilà, un film pour le dimanche après-midi, rien de plus. Cela dit, j’ai beaucoup aimé le personnage de Maude (Céline Sailette) qui a un très joli regard !

LE PETIT PLUS DE LA BOOP: 
- C'est Vincent Cassel qui devait jouer le rôle de Marc. Qu'est ce que vous en pensez !?

photo-Le-Capital-2012-2 le-capital-plui IMG_0188_costa_gad_et_gabriel.JPG_cmyk capital-7

<

Publicités

3 réflexions sur “Capital – Costa-Gavras

  1. Comme je compatis, j’ai mangé des bouquins d’économie durant de loooooongues années et je sais l’enfer que ça peut être ! Bref, ce film ne me tente pas vraiment. Surement à cause de Gad Elmaleh que je n’arrive pas à envisager dans un rôle sérieux, ou peut être le sujet qui ne m’attire pas….
    Bon en tout cas, je te suis sur Facebook (We Are Blogueuse, c’est moi ^^)

    J'aime

Une petite pensée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s