Le Prénom – La Patelliere et Delaporte

Je tente avec un mal fou de développer la culture cinématographique de mon copain. C’est pour cette raison que nous avons regarder « le prénom » l’autre soir.

Vincent, la quarantaine triomphante, va être père pour la première fois. Invité à dîner chez Élisabeth et Pierre, sa sœur et son beau-frère, il y retrouve Claude, un ami d’enfance. En attendant l’arrivée d’Anna, sa jeune épouse éternellement en retard, on le presse de questions sur sa future paternité dans la bonne humeur générale… Mais quand on demande à Vincent s’il a déjà choisi un prénom pour l’enfant à naître, sa réponse plonge la famille dans le chaos. (Résumé d’Allocine)

Mon père déteste Patrick Bruel et je partais donc avec d’énormes doutes à propos de ces capacités en tant qu’acteur cependant des les premières secondes du film, je me suis laissée prendre par le scénario. La visite de Paris via le nom des rues est une idée originale qui m’a beaucoup plu. Les rôles sont bien définis des le début et comment ne pas rire à la description d’Elisabeth (Babou), cette professeur de lycée qui porte la même veste tous les jours. Nous avons tous eu un prof de ce genre, non ?
Ainsi, le film nous prend par les sentiments, les personnages pourraient être n’importe qui, un mari tête en l’air, une mère qui parle trop, une épouse toujours en retard, comment ne pas reconnaître quelqu’un de son entourage?
Peu à peu, le titre du film prend tout son sens quand Vincent donne le nom de son futur fils. Je me souviens avoir entendu mon copain s’exclamait « nooooon ? Il plaisante ? ». Comme quoi, la mise en scène fait son travail, on se retrouverait presque nous-même invités dans le salon d’Elisabeth et Pierre. Le débat est juste, pas trop lourd et juste ce qu’ il faut pour nous faire réfléchir. Les minutes passent et une simple petite dispute familiale devient l’argument pour un véritable règlement de compte. Tous les petits problèmes accumulés pendant les années se montrent au grand jour. Le fait que presque tout soit tourné dans un seul et même décors n’est pas du tout un problème, au contraire, il donne un petit « truc » à la mise en scène.
Chaque acteur est bon et tous mes aprioris sur notre ami Patrick ont tout bonnement disparus. Valérie Benguigui joue très bien, ni dramatique ni plate, parfaite ! Au final il est difficile de parler de ce film sans tout dévoiler alors je n’ai qu’un conseil: courrez le voir !

Ps: après avoir fait deux trois recherches, j’ai découvert que Valérie Benguigui est morte en septembre. Après avoir pensé que c’était une blague (je vous rappelle que je n’ai plus la télé) j’ai été très … Étonnée de me rendre compte qu’une actrice que j’ai vu un mon écran hier soir et en réalité morte depuis plus d’un mois. Ça m’a soufflée … Je ne trouve pas d’autres mots…

20131022-151350.jpg

20131022-151402.jpg

20131022-151412.jpg

20131022-151429.jpg

Publicités

9 réflexions sur “Le Prénom – La Patelliere et Delaporte

  1. J’adore Bruel. Mais, je trouve que ces dernières années, il me déçoit en tant qu’acteur. Dans ce film, il n’est pas trop mal. Dans la pièce, ça ne prend pas du tout. Il a changé son jeu d’acteur. Dans les cinq doigts de la main, je l’ai trouvé pitoyable et pourtant je l’adore!! Il y a un fossé entre le Bruel d’aujourd’hui et le Bruel qui jouait dans l’Union Sacrée ou Le Jaguar. En tout cas Le Prénom est une très belle œuvre.

    J'aime

  2. J’ai vu ce film il y a plusieurs mois et j’étais très sceptique concernant la performance de Bruel (pour les autres acteurs, je savais déjà que je les adorais ;-)). Finalement, son jeu est très bon, je le préfère peut-être même plus en acteur que en chanteur. Bref, pour le film, je le trouve excellemment joué et le scénario est brillant, on ne s’ennuie pas une seule seconde et chaque réplique fait mouche. C’est un film dont on a pas beaucoup entendu parler pourtant il me semble (cela dit je n’ai pas la tv donc ça limite) mais il mérite d’être connu ! Quant à Valérie Benguigui, j’ai été très choquée à l’annonce de son décès, j’ai vu quasiment tous ses films, ça fait un petit quelque chose quand même…

    J'aime

      1. J’avoue que je ne l’ai jamais vu au théâtre, je suis une « snob » de cet art, et je choisis des metteurs en scène que j’adore et dont je suis le travail depuis un moment comme Wajdi Mouawad par exemple, et chez lui il n’y aura jamais Patrick Bruel ^^

        J'aime

Une petite pensée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s