The Quartet de Dustin Hoffman

Quartet-Sleeve-JPG-1024x1015

Quartet est un film de Dustin Hoffman avec la présence de Maggie Smith, Tom Courtenay, Billy Connoly et Pauline Collins.

Beecham House est une résidence pour personne âgées un peu spéciale. En effet, dans ces lieux résident tous les plus grand noms de l’opéra à la retraite. Quand Reginald apprend que Jean, son ex femme, vient rejoindre le groupe, il est désespéré. Mais Jean, malgré son mauvais caractère à bien décidé de se faire pardonner ….

Mon avis
Je n’y connais absolument rien en cinéma, mais je peux le dire, ce film est décidément un bon film du dimanche après-midi. J’adore l’actrice Maggie Smith. On est habitué à la voir dans Harry Potter ou downton abbey alors j’étais assez curieuse de la voir dans un rôle plus contemporain et surtout où elle tient la vedette.
Le film n’est pas de ceux inoubliable, il assure seulement un bon moment et un peu de musique d’opéra ce qui n’est pas pour me déplaire. D’ailleurs la bande son est de Dario Marianelli que j’apprécie beaucoup.
L’un des charmes de ce film est d’avoir choisi de vrais anciens musiciens et chanteurs d’opéra pour jouer les différents personnages secondaires et on ne voit jamais les acteurs principaux chanter et je pense que c’est très important. Doubler des acteurs alors que tant de talents étaient sur scène aurait pu être un vrai manque de respect.
Malgré le fait que la moyenne d’âge des acteurs est environ de 65ans ce film n’a rien d’ennuyant. Les personnages sont haut en couleur et vraiment attachants, ils s’envoient des vannes et prennent leurs petits soucis avec le sourire.
Le film aborde plusieurs sujets. En premier lieu, la vieillesse en opposant Reginald et Wilfried. Alors que l’un voit la vieillesse comme une continuité naturelle, l’autre se sent comme handicapé dans ce corps qui ne collabore plus. La maladie est aussi mise à l’écran et notamment la perte de mémoire croissante de Cissy. Les remords des actions passées, le pardon, autant d’émotion qui prennent tout leur sens avec les personnages. Bien que ces sujets puissent avoir l’air grave, pas de pathos, pas de larmes dans cette histoire. Au contraire, elle m’est plus apparue comme un hymne à l’espoir. Les personnages ne sont pas que « vieux », ils vivent, rient, jouent, aiment avec leurs qualités mais aussi avec beaucoup de défauts!

Mais le film parle aussi d’amour, d’amour qui n’a pas d’âge, qui n’a pas de raison, cet amour si naturel qui ne disparaît jamais.

2012_nvff_quartetquartet-image09quartet-quartet-03-04-2013-5-g

20131015-110852.jpg

Publicités

4 réflexions sur “The Quartet de Dustin Hoffman

Une petite pensée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s