La dame pâle – Alexandre Dumas

J’ai acheté cette petite nouvelle d’Alexandre Dumas en même temps que la capitale du monde d’Hemingway. J’aime beaucoup ce genre de petit livre à 2€! C’est une vrai drogue, ça coûte pas cher, alors je peux bien en prendre 2…ou 3… Ou 6? I like it !!

En 1825, la Russie est en guerre contre la Pologne. Pour ne pas connaître la même fin que ses frères, Hedwige fuit le domaine familiale et se dirige vers les Carpates. En chemin, elle tombe dans les griffes de Kostaki, un prince sans pitié. Heureusement, le demi-frère de Kostaki, Gregoriska, est là pour veiller sur elle …

Je n’avais jamais rien lu d’Alexandre Dumas. Il a une écriture très claire, qui glisse et qui nous laisse découvrir l’histoire sans jamais buter ou nous lasser. C’est donc quelque chose que j’apprécie

A travers l’histoire on rencontre 4 personnages importants: Hedwidge, la jeune et belle princesse; Kostaki, le prince sombre et sans pitié; Gregoriska, le prince « charmant », beau et fort; Smérande, la mère dévouée des deux princes.

Vous sentirez sûrement au ton que j’utilise que selon moi l’un des handicaps de cette nouvelle se trouve précisément dans ses personnages un peu trop « classiques » pour moi. Kostaki est brun aux yeux noirs, of course c’est le méchant. Gregoriska, lui, est blond aux yeux bleus… Que demande le peuple?!

Cependant je dois avouer que
cela peut représenter un plus pour l’histoire. Tout semble mener à un conte pour enfant qui se finit bien…et au final nous voilà plongé dans un sombre récit de vampire. Après tout,why not ?!

De plus, vous connaissez désormais ma passion pour les nouvelle et celle-ci est rondement menée. C’est Hedwige qui au court d’une discussion raconte un épisode de sa vie. Selon moi la nouvelle se prête absolument à cette histoire. Peu de description, juste ce qu’il faut pour nous situer, l’action n’est pas non plus trop rapide à couper le souffle. Le but de l’histoire n’est pas de proposer une nouvelle philosophie ou de présenter un contexte historique ou social, elle s’offre à nous juste pour le plaisir de la lecture… Dans les faits, avec ce livre, plus que l’histoire, c’est le talent de l’auteur que j’ai apprécié.

Je ne vous cite qu’une seule phrase que j’ai beaucoup aimé:
« Docteur, vous ne direz pas quel histoire n’est pas vraie; c’est la mienne … « 

 

Hebergeur d'imageHebergeur d'image

Publicités

4 réflexions sur “La dame pâle – Alexandre Dumas

    1. Personnellement je ne sais pas si j’ai aimé ou pas ! C’est vraiment bien écrit mais l’histoire ne m’a pas transcendé ! Ça devait être un peu plus révolutionnaire comme histoire au 19ème siècle !

      J'aime

Une petite pensée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s